ACCUEILJ'AIME/J'AIME PASPHOTOSJEUXLIENSME CONTACTERLIVRE D'OR
Accueil
Retrouvez ci-dessous les trois derniers articles publiés sur mon site. Et pensez à laisser un mot sur le livre d'or !
 

LE SAINT A NEW YORK (Leslie Charteris) : Justicier en série

Mes Passions - Lectures

lesaintanewyorkLe Saint est un personnage mythique de mon enfance. Mythique au vrai sens premier du terme puisque n'ayant jamais vu un seul épisode de la série télévisée, ni le film, il restait auréolé de beaucoup de mystère, sinon qu'il a été interprété à la télévision par Roger Moore. J'en sais enfin plus sur lui en découvrant qu'il était avant tout un personnage de roman, crée par Leslie Charteris en 1928. Un précurseur donc, mais surtout une vraie bonne surprise littéraire. Le Saint à New York reste un polar de gare mais qui compte des qualités infiniment supérieures à la moyenne.

Le Saint à New York possède toutes les caractéristiques de son genre littéraire. Relativement court et imprimé à l'origine sur du papier de qualité très moyenne. Mais dès les premières lignes, on est surpris par la qualité de la plume de Leslie Charteris, vraiment inhabituelle dans ce type de littérature. L'action démarre très rapidement, suite à une introduction minimale. Elle ne s'arrêtera qu'à la dernière page. Le roman va donc droit au but, avec une réelle intensité et raconté avec beaucoup de clarté et un joli style. Bref, les amateurs du genre pourront se régaler sans modération.

Read more...

 

L'HEURE DE LA SORTIE : Direction inattendue

Les Blogs - Blog ciné

lheuredelasortieafficheL'effet de surprise est une outil puissant pour emporter l'adhésion du spectateur. Le plus souvent, il est volontaire et découle des ficelles du scénario. Parfois, il provient du fait que l'on s'attendait à quelque chose de précis et que l'on assiste à tout autre chose. Du coup, cela donne un supplément d'enthousiasme qui n'a rien à voir avec le talent du réalisateur et qui est propre à chaque spectateur. Du coup, je ne sais pas si ma critique de L'Heure de la Sortie sera tout à fait objective. Mais cela ne m'empêchera pas de dire du bien de ce film qui reste en toute objectivité surprenant et original.

L'Heure de la Sortie n'a donc rien du film social sur l'éducation que j'imaginais. C'est au final plutôt un polar tirant sur la science-fiction ou le fantastique. En fait, le film est difficile à classer et c'est ce qui fait son charme. L'histoire nous emmène dans des directions inattendues, même si les rebondissements se voient parfois arrivés d'un peu loin. L'idée de base est au final plutôt bien exploitée, même si elle aurai pu l'être mieux. En tout cas, l'ambiance dans lequel nous plonge le film est assez prenante pour que l'on suive l'intrigue avec un intérêt constant, même si là encore Sébastien Marnier aurait pu faire preuve de plus d'audace pour vraiment secouer le spectateur.

Read more...

 

UN BEAU VOYOU : Gendarme et voleur

Les Blogs - Blog ciné

unbeauvoyouafficheDepuis Robin des Bois et Arsène Lupin, on peut tout à fait être un voleur et apparaître comme le héros d'une histoire, gagnant la sympathie et l'attachement de ceux à qui on la raconte. En matière de fiction, le vol est souvent vu comme un pêché véniel. A partir de ça, on peut entamer une longue dissertation sur le fondement moral de cette idée. Ou bien se contenter d'aller voir Un Beau Voyou, une comédie policière qui rejoue une nouvelle fois l'éternel « combat » du gendarme et du voleur. Un film plutôt léger et sympathique qui ne vous volera pas votre temps.

Un Beau Voyou est avant tout un film portrait. Ici, vous l'aurez compris, il est double puisque le propos nous fait découvrir aussi bien le gendarme que le voleur. Tout l'intérêt du scénario repose sur la relation qui va malgré tout se nouer entre les deux au fur et à mesure des péripéties. Intérêt et originalité, aurais-je aimé dire, mais la plus grande limite de ce film reste de ne pas avoir osé sortir réellement des sentiers battus. L'angle par lequel l'histoire nous est raconté est quelque peu inattendu, mais le contenu l'est au final un peu moins. Un peu plus d'audace aurait pu donner une vraie dimension supplémentaire à ce long métrage qui se contente d'être un aimable divertissement. Ce n'est déjà pas si mal me direz-vous !

Read more...