detectivedeelalegendedesroiscelestesafficheHollywood peut trembler. La Chine cinématographique s'est éveillée ! Entendons-nous bien, je parle ici de cinéma grand public à très grand spectacle, de blockbusters voués à être vus par les spectateurs du monde entier. Car cela faisait évidemment longtemps que le cinéma chinois nous enchantait par des films beaucoup plus intimistes. Il y a désormais match avec l'Oncle Sam sur tous les terrains, ou plutôt tous les écrans. Détective Dee : la Légende des Rois Célestes séduira un large public. En reprenant bien des codes des films américains à gros budget, mais aussi en offrant un petit supplément d'âme.

Il existe encore quelques écarts entre l'Amérique et la Chine. En effet, Détective Dee : la Légende des Rois Célestes bénéficie d'effets spéciaux que l'on peut facilement qualifier de vintage. Mais le vintage n'est-il pas à la mode ? En tout cas, cela donne au final un certain charme à ce film, un aspect presque artisanal. De toute façon, même le spectateur le plus critique n'aura guère le temps de s'attarder sur les quelques défauts visibles, tant le film est parcouru d'une frénésie visuelle constante. Les scènes spectaculaires s'enchaînent, chacune faisant plus fort que la précédente. La longue séquence finale constitue une vrai morceau de bravoure cinématographique que seul la fin de Ready Player One n'aura surpassé.

detectivedeelalegendedesroiscelestesPour le reste, Détective Dee : la Légende des Rois Célestes est un film d'aventure fort sympathique. Les personnages sont notamment très attachants et prennent de l'épaisseur au fur et à mesure que l'histoire avance. Cela concerne surtout les « gentils », les méchants n'étant pas exceptionnellement intéressants. On peut regretter aussi un dénouement un peu « facile », où tout est réglé d'un coup de baguette magique. Mais encore une fois, ce film s'apparente plus à un déluge qu'un long fleuve tranquille, tant les scènes d'action et les effets visuels spectaculaires se succèdent sur un rythme effréné comme rarement vu. Alors, on ne s'attarde jamais longtemps sur les petits défauts. En tout cas, ce film ne pourra que convaincre les plus sceptiques des bienfaits de la mondialisation.

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Tsui Hark
Scénario : Chang Chia-lu
Musique : Kenji Kawai
Photographie : Choi Sung-fai
Durée : 132 min

Casting :
Mark Chao : Dee
Carina Lau : impératrice Wu Zetian
Feng Shaofeng : Yuchi Zhenjin
Kenny Lin : Zhong Shatuo
Sichun Ma : Shui Yue
Ethan Juan : Yang Ce, le moine boudhiste
Chien Sheng : empereur Tang Gaozong

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."