amandaafficheLe plus dur c'est pour ceux qui restent... Ok, j'admets j'ai déjà utilisé cette idée pour introduire la critique de Mon Cher Enfant, mais elle convient également particulièrement pour débuter celle d'Amanda. Le parallèle ne s'arrête d'ailleurs pas là puisque le terrorisme islamisme figure en toile de fond. Il s'agit surtout de deux histoires humaines, chargées d'émotion. Rien de géopolitique ici, mais une réflexion sur le deuil et la manière dont on arrive à gérer l'absence et la peine qui semble sans fin. Et ici, une fort belle réflexion.

Faire de la peine ressentie par un enfant le sujet principal d'un film dresse bien des pièges sur le chemin du cinéaste. En effet, on peut facilement tomber dans une émotion facile, où le scénario ressemble à une injonction au spectateur d'être triste, sous peine de paraître sans cœur. Avec Amanda, rien de ceci. L'histoire prend le temps de donner assez d'épaisseur aux personnages pour que le spectateur ressente un attachement profond et partage leur peine. Il y a à la fois beaucoup de pudeur et une plongée profonde dans l'âme humaine, le tout avec une infinie délicatesse. On pleure beaucoup devant cette histoire, mais des larmes sincères et qui ne viennent pas de nul part. Jamais le propos ne tombe dans l'excès de pathos et le spectateur est vraiment touché au cœur.

amandaAmanda bénéficie de l'étonnante performance de la jeune Isaure Multrier. Les enfants sont souvent de formidables acteurs de manière naturelle, mais la palette d'émotion que ce rôle exige ne peut être aussi parfaitement interprétée sans un réel talent. On en oublierait presque celui de Vincent Lacoste, auquel on est certes désormais habitué mais qui continue d'apporter une vraie valeur ajoutée aux films qui en bénéficie. Enfin, Stacy Martin apporte sa touche de charme incomparable. Mikhaëls Hers a donc su insuffler beaucoup de talent dans chaque aspect de son film pour un résultat aussi beau que bouleversant.

LA NOTE : 14,5/20

Fiche technique :
Production : Nord-Ouet film, Arte France Cinéma
Distribution : Pyramide distribution
Réalisation : Mikhaël Hers
Scénario : Mikhaël Hers, Maud Ameline
Montage : Marion Monnier
Photo : Sébastien Buchmann
Décors : Charlotte de Cadeville
Musique : Anton Sanko, Matthieu Sibony (Schmooze)
Durée : 107 min

Casting :
Vincent Lacoste : David Sorel
Isaure Multrier : Amanda
Stacy Martin : Léna
Ophelia Kolb : Sandrine Sorel
Maroa,,e Basler : Maud Sorel
Jonathan Cohen : Axel
Greta Scacchi : Alison
Nabija Akkari : Raja

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."