bohemianrhaspodyafficheLe populisme existe en politique. Il peut exister aussi au cinéma. Surtout quand le peuple s'apparente à une assemblée de fans. Pour les séduire, quoi de plus facile que de leur livrer un produit qui les conforte dans leur adoration, qui leur montre ce qu'ils adorent sous un jour extrêmement favorable pour ne surtout pas les bousculer. Et cela peut marcher à la perfection. On en tient la preuve en regardant la moyenne des notes spectateurs sur Allociné pour Bohemian Rhapsody. 4,7, soit un score extrêmement rare qui le placerait parmi les meilleurs films de toute l'histoire du 7ème art. La musique de Queen provoque visiblement une anesthésie du sens critique, tant ce film est d'une affligeante médiocrité.

Evacuons tout de suite ce point essentiel. Oui, Bohemian Rhapsody permet à Rami Malek de livrer un grand numéro d'acteur, bien aidé en cela par une prothèse dentaire qui saute autant aux yeux que son talent. Après, cela fait près de quinze ans que la mode du biopic nous offre ce genre de numéro d'imitation et si on ne peut que reconnaître la qualité de la performance, il y a longtemps qu'on a arrêté de trouver cela absolument extraordinaire. Le film est aussi évidemment parcouru de nombreuses chansons du groupe et quand on est fan absolu de Queen comme moi, on ne peut que s'en réjouir. Cependant, pour cela mon DVD du Live Aid est infiniment plus efficace pour cela que cette reconstitution noyée dans 2h de soupe sans saveur.

bohemianrhaspodySi Bohemian Rhapsody a reçu un accueil critique aussi mauvais, ce n'est pas sans raison, ce qui est rassurant sur la santé mentale des gens payés pour donner leur avis. En effet, le film s'apparente à une hagiographie, ce qui peut constituer un choix respectable, mais qui ne s'assume pas. Bryan Singer essaye de nous faire croire qu'il explore aussi le côté sombre de Freddy Mercury. Mais tout cela pour nous expliquer au final que le chanteur de Queen a été en fait victime d'un être malfaisant, tout ceci se terminant dans une scène de rédemption risible, sous la pluie parce que ça fait trop stylé (comme disent les jeunes). Cela finit de ruiner la crédibilité du point de vue et surtout lui retire définitivement son intérêt. Au final, le film s'apparente à une fausse autobiographie d'une star de téléréalité qui voudrait passer pour un génie torturée. Le vrai génie de Freddy Mercury méritait infiniment mieux !

LA NOTE:09/20

Fiche technique :
Production : GK Films, New Regency Pictures, Queen Films Ltd, Regency Enterprises, Tribeca Productions
Distribution : 20th Century Fox France
Réalisation : Bryan Singer
Scénario : Anthony McCarten
Montage : John Ottman
Photo : Newton Thomas Sigel
Décors : Aaron Haye
Musique : John Ottman, Queen
Durée : 134 min

Casting :
Rami Malek : Freddie Mercury
Lucy Boynton : Mary Austin
Joseph Mazzello : John Deacon
Mike Myers : Ray Foster
Ben Jardy : Roger Taylor
Aidan Gillen : John Reid
Gwilym Lee : Brian May
Tom Hollander : Jim Beach

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."