greenbookafficheQuel plaisir de rédiger la critique d'un beau et grand film ! Et Green Book : Sur les Routes du Sud en est un. Certes, les critiques de navet constituent aussi un plaisir particulier. Mais il est tout de même plus agréable de faire l'éloge que de critiquer vertement. Surtout si au final on pousse ne serait-ce qu'une personne à aller voir le film que l'on encense. Rien que pour cela, le texte que l'on écrit valait mille fois le temps que l'on y a passé. Alors, cher lecteur, si un d'entre vous va voir ce film grâce à tout le bien que je vais en dire, alors vous ne saurez me faire plus plaisir. Et je vous rassure, c'est avant tout à vous même que vous ferez plaisir.

En fait, dire du bien de Green Book : Sur les Routes du Sud n'exige pas de longs discours. En effet, il nous raconte une histoire simple. Une histoire aussi simple (ou presque) que le laisse penser la bande-annonce. Simple parce que tout ce qui est raconté semble couler de source, être parfaitement naturel. On croit à cette histoire, comme une évidence, comme si elle nous était familière. Pourtant, vus les sujets abordés, elle aurait pu facilement tomber dans une lourdeur infinie, dans des lieux communs ou dans de bons sentiments. Ici, on est à mille lieux de tout cela. A ce point, c'est presque inexplicable, c'est tout simplement magique. Et c'est surtout beau en fait.

greenbookVoir Viggo Mortensen à l'écran constitue déjà un des plus grands plaisirs cinématographiques qui soient. Mais le voir aux côtés de Mahershala Ali, c'est encore mieux. Ils nous livrent le genre d'interprétation où on ne voit pas des acteurs jouer un personnage, mais devenir un personnage. Enfin même si l'accent italien de Viggo Mortensen n'est pas toujours totalement naturel. Mais le plus étonnant reste quand même de voir un film d'une telle finesse et d'une telle subtilité par Peter Farrelly. Dieu sait si j'aime Mary à Tout Prix et beaucoup des comédies qu'il a réalisé avec son frère. Mais il a toujours évolué dans un registre tellement différent de celui-ci qu'on ne peut être que surpris. Cependant, la surprise est tellement belle qu'on n'y prête guère attention. On se contente d'être ému au plus profond de soi par Green Book : Sur les Routes du Sud et de ressortir de ce film plus optimiste et en retrouvant un brin de foi dans l'humanité.

LA NOTE : 15/20

Fiche technique :
Production : Participant Media, DreamWorks Pictures, Innisfree pictures, Amblin Partners, Wessler Entertainment
Distribution : Metropolitan FilmExport
Réalisation : Peter Farrelly
Scénario : Peter Farrelly, Brian Hayes Currie, Nick Vallelonga
Montage : Patrick J. Don Vito
Photo : Sean Porter
Décors : Tim Galvin
Musique : Kris Bowers
Durée : 130 min

Casting :
Viggo Mortensen : Tony Lip
Mahershala Ali : Dr. Don Shirley
Linda Cardellini : Dolores
Sebastian Maniscalco : Johnny Venere
Dimiter D. Marinov : Oleg
Mike Hatton : George

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."