moninconnueafficheIl existe quelques moments de notre existence où quelque chose s'est joué, changeant définitivement le cours de notre vie. La moindre différence dans le déroulement des événements aurait bouleversé profondément notre destin. Cette idée a donné naissance à une multitude d'histoires sur le mode "et si...". Si Smoking/Not Smoking d'Alain Resnais a été le plus loin dans l'exploration du concept, ce dernier irrigue quand même le cerveau et l'imagination de beaucoup d'auteurs depuis longtemps. Le dernier en date est Hugo Gélin qui s'y attaque à son tour avec Mon Inconnue. J'en ai presque déjà trop dit car, personnellement, j'ai eu la chance d'aller voir ce film sans rien en savoir et cela n'a fait que renforcer mon plaisir. Si au final, il ne s'agit pas d'un chef d'œuvre du 7ème art, il offre une combinaison personnages attachants/rythme de narration qui permet de passer un très bon moment.

Il ne faut donc pas s'attendre à une originalité débordante de la part de Mon Inconnue. Sans être totalement dans le déjà vue, on peut rapprocher à peu près toutes les éléments clés du film dans d'autres œuvres qui l'ont précédé. Pourtant, on prend plaisir à se faire raconter cette histoire. Déjà parce qu'un courant de sympathie se crée assez vite avec les différents protagonistes, que ce soit le couple principal ou les quelques seconds rôles qui gravitent autour d'eux. Ensuite, l'histoire est racontée avec assez d'énergie et de rebondissements, même s'ils sont souvent sans grande surprise, pour que l'ennui ne pointe jamais le bout de son nez. L'humour est peut-être un peu potache parfois, mais assez efficace en tout cas pour nous donner un vrai grand sourire qui nous accompagne du début à la fin. Toutes les qualités que l'on cherche dans un divertissement drôle, un rien romantique et qui ne prend pas une seconde la tête.

moninconnueMon Inconnue confirme tout le bien qu'on pouvait déjà penser de Joséphine Japy. Espérons que très vite un réalisateur lui donnera un rôle d'une toute autre dimension pour qu'elle exprime à nouveau tout son potentiel comme dans Respire. La bonne surprise vient de Benjamin Lavernhe qui cabotine un rien, mais pour notre plus grand bonheur. Enfin, si François Civil ne déçoit pas, il ne parvient pas cependant à donner une dimension supérieure à son personnage. Il se repose essentiellement sur son charisme naturel, ce qui est déjà pas mal, admettons-le. Tout ce beau monde met en tout cas assez d'énergie pour faire fonctionner le film et nous la transmettre. On les en remercie.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Réalisation : Hugo Gélin
Scénario : Hugo Gélin, Igor Gotesman et Benjamin Parent, avec la collaboration de David Foenkinos et Lætitia Colombani
Producteurs : Stéphane Célérier, Laetitia Galitzine, Valérie Garcia et Hugo Gélin
Durée : 118 min

Casting :
François Civil : Raphaël
Joséphine Japy : Olivia
Benjamin Lavernhe : Félix
Édith Scob : Gabrielle
Camille Lellouche : Mélanie
Amaury de Crayencour : Marc
Nina Simonpoli-Barthélemy : L'élève blasée
Juliette Dol : Morgane
Samir Boitard : Le prof de lettres
Christian Benedetti : Étienne Robert, l'éditeur
Guillaume Bouchède : Le fan inconditionnel d'Olivia
Dorian Le Clech : Un élève
Patrice Melennec : Le gardien Odéon

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."