parasiteafficheUne Palme d'Or est rarement un film comme les autres. On attend d'elle qu'elle soit suffisamment originale pour déstabiliser le spectateur. Alors on peut s'étonner de voir l'une d'entre elle vendue par les distributeurs comme étant « la Palme d'Or la plus accessible depuis Pulp Fiction ». Cependant, en découvrant le caractère dithyrambique des critiques de Parasite, on pouvait se dire qu'une exceptionnelle qualité compenserait largement le caractère quelque peu conventionnel. C'est donc avec beaucoup d'espoir que je me suis rendu dans une salle obscure pour découvrir ce film. L'espoir d'assister au chef d'œuvre annoncé. Incontestablement, j'aurais assisté à un très bon film.

Il suffit parfois d'une petite chose pour vous empêcher de rentrer totalement dans un film. Pendant un bon moment, je n'arrête pas de me dire que Parasite ressemblait quand même fortement à Une Affaire de Famille, Palme d'Or l'année dernière. Au final, les propos et surtout l'ambiance générale sont très différentes dans les deux films, mais cela m'a titillé l'esprit et quelque peu déçu. C'est peut-être pour ça que je n'ai pas réussi à trouver ce film génial. Simplement excellent, caractéristique qui apporte normalement beaucoup de satisfaction au spectateur, sauf quand il s'attend à encore mieux. Je ne peux cependant que saluer la maestria d'un scénario totalement maîtrisé, à défaut d'être profondément original.

parasiteParasite méritait-il la Palme d'Or ? Voilà un passionnant débat... que je vais vous épargner. Le jury est souverain et la qualité globale du film mérite bien un prix. Celui-là ou un autre, ça reste à voir. Ce film prouve une nouvelle fois l'incroyable richesse du cinéma coréen, qui nous fait découvrir à chaque nouvelle production de nouveaux interprètes absolument formidables. Il faut dire que ce film offre une galerie de rôles particulièrement savoureuse. La réalisation est quant à elle relativement classique, mais totalement maîtrisée. Ici et ailleurs, il manque peut-être un vrai grain de folie pour faire basculer définitivement ce film dans une toute autre dimension. Mais la dimension où il se situe reste déjà inaccessible au commun des longs métrages.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Barunson, CJ Entertainment, Frontier Works
Réalisation : Bong Joon-ho
Scénario : Bong Joon-ho, Jin Won Han
Montage : Jin-mo Yang
Photo : Alex Hong Kyung-Pyo
Distribution : Les Bookmakers, The Jokers
Musique : Jaeil Jung
Directeur artistique : Lee Ha-jun
Durée : 132 min

Casting :
Song Kang-ho : Ki-tek
Cho Yeo-jeong : Yeon-Kyo
So-Dam Park : Ki-Jung
Hyae Jin Chang : Chun-sook
Jung Hyeon-jun : Da-song
Sun-kyun Lee : Mr Park

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."