annaafficheIl est rare que l'on accomplisse un acte à portée sociale en allant au cinéma. Pourtant, aller voir Anna peut aider un homme à ne pas sombrer dans de graves difficultés financières et l'indigence. Ce n'est cependant pas par solidarité avec le porte-monnaie de Luc Besson que je suis allé voir Anna, mais simplement parce que j'admire encore le cinéaste, même si ses talents artistiques semblent fondre presque aussi vite que les bénéfices de sa société de production. Croyant une renaissance toujours possible, c'est armé d'une part de foi que je suis allé voir ce film. Mais force est de constater que le réalisateur n'a toujours pas retrouvé de réelle inspiration.

Anna se situe dans la droite lignée de Nikita. Cela donne d'ailleurs l'impression que Luc Besson cherche à nous resservir une vieille recette pour assurer un succès. Malheureusement, le plat est froid et rien ne vient réchauffer les papilles du spectateur. Aucune surprise dans ce scénario totalement convenu qui ressemble à tant d'autres, dont les twists sont hyper prévisibles et qui ne contient pas un gramme d'originalité. C'est assez rythmé pour que l'on ne s'ennuie jamais, mais on a déjà oublié ce que l'on a vu à la seconde où l'on sort de la salle. Combien d'épisodes de série sont produits chaque semaine avec des récits plus aboutis que le scénario de ce film ? Des dizaines... Bref, Luc Besson semble définitivement perdu dans un monde cinématographique qui n'est plus le sien.

annaS'il y a une constante chez Luc Besson, c'est son amour immodéré pour les actrices filiforme, pour ne pas dire squelettique. Mais Sasha Luss est loin de posséder le charisme d'une Anne Parillaud ou d'une Mila Jovovich. Le casting dans sa globalité est à l'image du film. Il fait preuve d'un minimum de professionnalisme, mais reste d'une confondante médiocrité. Il n'y donc définitivement rien qui parvienne à donner à Anna une raison valable de se ruer dans une salle de cinéma pour sauver le soldat Besson. On s'attrister ou se réjouir de cette chute. Mais dans la majorité des cas, c'est simplement l'oubli qui attend ce film et, on peut le craindre, la carrière future de son réalisateur.

LA NOTE : 9,5/20

Fiche technique :
Production : EuropaCorp, Canal+, Ciné+, OCS, TF1 Films International
Distribution : EuropaCorp
Réalisation : Luc Besson
Scénario : Luc Besson
Montage : Julien Rey
Photo : Thierry Arbogast
Décors : Hugues Tissandier
Musique : Éric Serra
Directeur artistique : Gilles Boillot
Durée : 119 min

Casting :
Sasha Luss : Anna
Jean-Baptiste Puech : Samy
Alison Wheeler : Dorothée
Éric Godon : Vassiliev
Cillian Murphy : Lenny Miller
Luke Evans : Alex Tchenkov
Helen Mirren : Olga
Pauline Hoarau : un mannequin
Emmanuel Ménard : un dilplomate

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."