cachapitre2afficheCa : Chapitre 1 avait constitué une excellente surprise. L'œuvre culte de Stephen King ne s'annonçait pas facile à adapter de manière convaincante. La première partie s'était montrée à la hauteur, mais au prix d'un choix fort...et discutable. En effet, en traitant uniquement de la partie « enfance » de l'histoire, elle brisait un des principaux intérêts du roman, à savoir les allers et retours constants entre deux époques. Malgré cela, le film fonctionnait assez bien et on se montrait particulièrement curieux de la manière dont le scénario traiterait la partie « adulte » dans Ca Chapitre 2 pour rendre le résultat tout aussi convaincant. Mais en reniant le choix initial, l'histoire ne possède plus tout à fait la même force.

La tentation était trop grande pour ne pas finalement y revenir. En effet, Ca : Chapitre 2 nous propose bien des allers et retours constants entre les deux époques. Mais que reste-t-il à raconter pour la partie enfance ? Rien de terriblement nouveau en tout cas et les nombreuses scènes du film nous ramenant dans le passé sentent passablement le réchauffé. C'est vraiment regrettable car le récit adulte est vraiment réussi, apporte un souffle nouveau et permet vraiment à l'histoire de rebondir. Mais une fois dit cela, je me dois d'admettre que malgré les 2h50 du film, je n'ai pas du tout vu le temps passer. Je ne peux donc pas me montrer totalement critique face à un film qui m'aura tout de même fait perdre la notion du temps, porté par une tension permanente, qui fait parfois fermer les yeux de peur de voir ce qui va se passer ensuite.

cachapitre2Ca : Chapitre 2 provoquait également une certaine impatience par la qualité de son casting. En misant sur Jessica Chastain et James McAvoy, le film comptait sur le prestige deux des stars les plus en vogue à Hollywood pour garantir son succès. Il est vrai qu'ils apportent un supplément de qualité dans l'interprétation qui tranche avec la plupart des films de ce genre. Mais la grande star reste bien Bill Skarsgård, grimé en clown toujours aussi terrifiant. Les effets spéciaux s'avèrent de grande qualité, alors même que le film cherche à se montrer encore plus spectaculaire que le premier volet. Tout ceci facilite l'immersion totale du spectateur dans cet univers inquiétant. Enfin, encore plus inquiétant que ce que peut être l'Amérique profonde à la base. Ce n'est pas peu dire !

LA NOTE : 12/20

Réalisation : Andrés Muschietti
Scénario : Gary Dauberman, d'après le roman Ça de Stephen King
Direction artistique : Paul D. Austerberry
Décors : Nigel Churcher
Costumes : Luis Sequeira
Photographie : Checco Varese
Montage : Jason Ballantine
Musique : Benjamin Wallfisch
Production : Roy Lee, Dan Lin et Barbara Muschietti
Coproduction : Jason Fuchs
Production déléguée : Richard Brenner, Marty P. Ewingn, Seth Grahame-Smith, David Katzenberg et Dave Neustadter
Durée : 170 minutes

Casting :
James McAvoy : William « Bill » Denbrough
Jaeden Lieberher : Bill Denbrough, jeune
Jessica Chastain : Beverly « Bev » Marsh
Sophia Lillis : Beverly Marsh, jeune
Bill Hader : Richard « Richie » Tozier
Finn Wolfhard : Richie Tozier, jeune
James Ransone : Edward « Eddie » Kaspbrak
Jack Dylan Grazer : Eddie Kaspbrak, jeune
Jay Ryan: Benjamin « Ben » Hanscom
Jeremy Ray Taylor : Ben Hanscom, jeune
Isaiah Mustafa : Michael « Mike » Hanlon
Chosen Jacobs : Mike Hanlon, jeune
Andy Bean : Stanley « Stan » Uris
Wyatt Oleff : Stanley Uris, jeune
Bill Skarsgård : Robert "Bob" Gray / Grippe-sou
Javier Botet : Hobo, le Lépreux / la Sorcière
Jackson Robert Scott : Georgie Denbrough
Joan Gregson : Madame Kersh
Owen Teague : Patrick Hockstetter
Teach Grant : Henry Bowers
Nicholas Hamilton : Henry Bowers, jeune
Xavier Dolan : Adrian Mellon
Taylor Frey : Don Hagarty
Jake Weary : John "Webby" Garton
Erik Junnola : Steve Dubay
Connor Smith : Christopher Unwin
Molly Atkinson : Sonia Kaspbrak / Myra
Jess Weixler : Audra Philipps
Will Beinbrink : Tom Rogan
Stephen Bogaert : Alvin Marsh

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."