lesenfantsdutempsafficheDeux adolescents, un amour (passionnément platonique ou platoniquement passionné, comme on veut) et une bonne dose de fantastique. Voici la recette habituelle de beaucoup de longs métrages d'animation japonais. En particulier ceux de Makoto Shinkai, que l'on avait découvert avec le très beau Your Name. Le revoici avec les Enfants du Temps. Un film qui nous permet de retrouver tout ce qui peut nous séduire dans ce genre de film. Mais de manière peut-être un peu trop exhaustif pour se montrer pleinement enthousiaste.

Poésie, émotion, personnages un rien décalés, les ingrédients sont connus. Pas étonnant qu'au final la recette soit relativement similaire. Ce qui fait la différence ce sont des petits riens, un peu comme les épices et les aromates dans la cuisine. Le plat que nous offre les Enfants du Temps s'avère moins délicatement savoureux que l'était celui proposé avec Your Name. Il manque une vraie dose de magie et d'éléments de réelle surprise pour que le film soit profondément marquant. Les deux films se ressemblent trop par trop d'aspects pour que l'on ne soit pas pousser à faire la comparaison. Il serait injuste de parler de déception, mais on pouvait s'attendre quand même à un peu plus de nouveauté. Seule la part de fantastique diffère vraiment, mais cela ne parvient pas à masquer les nombreux points communs.

lesenfantsdutempsGraphiquement, les deux films se ressemblent aussi beaucoup. Cela est relativement logique, le style de Makoto Shinkai n'allant pas se transformer profondément entre deux films. Mais comme les deux films comptent beaucoup de décors en commun, cet aspect aussi renforce la tentation de la comparaison. Les Enfants du Temps ne constitue certainement pas le film d'animation le plus beau qui soit. Le style est sans audace. On appréciera tout de même la manière dont sont représentées les émotions des personnages. Au final, ce sont vraiment ces derniers qui confèrent son âme à ce film et font que l'on passe tout de même un beau moment. A défaut d'enthousiasme, on est tout de même touché par cette histoire. Sûrement le pouvoir de l'amour.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Production : Kadokawa pictures, lawson, Toho
Distribution : Bac films
Réalisation : Makoto Shinkai
Scénario : Makoto Shinkai
Montage : Makoto Shinkai
Photo : Ryosuke Tsuda
Musique : Radwimps
Directeur artistique : Hiroshi Takiguchi
Durée : 113 min

Casting :
Kotaro Daigo : Morishima Hodak
Nana Mori : Amano Hina
Sei Hiraizumi : Yasui
Yuki Kaji : Takai

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."