33Il y’a quelques jours, je publiais sur ce blog un article intitulé « Deux fois 16 ans » à l’occasion de mes 32 ans… Comme j’ai fêté mes 33 ans il y a quelques jours, cela signifie que cela fait en fait un an que j’ai écrit cette courte prose. L’adage qui veut que le temps semble passer de plus en plus vite à mesure que l’on vieillit se vérifie une nouvelle fois, ce qui n’est pas forcément hyper rassurant.

Mais bon, pour une fois, je n’ai pas été du tout traumatisé par ce gain d’une année supplémentaire. Ok, une semaine avant j’ai découvert mes premiers poils de barbe blancs et j’avoue que ça ne m’a pas fait spécialement plaisir. Les cheveux blancs, ça fait dix ans que le processus a commencé, je m’y suis habitué. Les poils de torse, je m’y suis fait aussi, mais là, c’est un nouveau territoire qui tombe. Barbe grisonnante n’est pas vraiment une expression qui respire la jeunesse.

Cependant, pour rien au monde, je ne redeviendrai plus jeune. A 25 ans, je n’avais certes aucun problème pour récupérer après une fête, un peu plus de cheveux et peut-être encore quelques illusions, mais ça ne vaut pas ce que j’ai gagné depuis ! Ce que j'ai gagné s'appelle la confiance en soi et l'assurance. Bon, je n'ai jamais été franchement complexé, mais disons que sur certains aspects, je partais souvent perdant. C'est alors que s'enchaîne le cercle vicieux où moins on y croit, moins on ose et moins on y arrive. Avec les ans, on s'aperçoit qu'il suffit d'essayer et on arrive à ses fins beaucoup plus souvent qu'on ne l'imaginait.

Tout cela permet d'être bien dans sa peau et dans sa tête. Eviter les questions et les doutes inutiles, savoir un minimum ce que l'on veut et ce que l'on vaut libèrent assez de place dans l'esprit pour laisser place au bonheur, pour apprendre à vraiment savourer sa propre existence et regarder chaque lendemain comme une promesse... Bon, bon, je m'emballe un peu et devient un tantinet mélodramatique. Disons que si j'avais déjà l'impression d'être heureux à 25 ans, il est clair que j'ai la sensation de l'être encore plus aujourd'hui.

Evidemment, à 33 ans, j'aurais pu aussi dire que j'ai atteint la maturité et la sagesse. Mais si j'ai nettement plus confiance en moi, il me reste encore une part de modestie...

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."