tronedefertome5Que je m'attaque à la critique du 5ème tome du Trône de Fer ou Game of Thrones pour les intimes n'est somme toute pas surprenant puisque j'ai déjà écrit la critique des tomes précédents. Par contre, cet état de fait témoigne d'un événement majeur. Je n'ai en effet plus aucune raison de ne pas m'attaquer à la série télévisée dont je n'ai toujours pas vu le moindre épisode, ce qui m'exclut quand même de pas mal de conversation entre amis. Mais avant les plaisirs télévisuelles, il y a le plaisir littéraire. Et un grand et beau plaisir !

Le 5ème tome du Trône de Fer se déroule en parallèle avec le 4ème tome. Il nous raconte simplement les événements qui concernent d'autres personnages que dans le tome précédent. Cela prouve à quel point le monde imaginé par George R.R. Martin est devenu immense. Immense et complexe même si on y est plongé depuis assez longtemps pour se sentir de moins en moins souvent perdu. Cependant, les longues pages de listes de personnages se révèlent toujours aussi indispensables par moment. En tout cas, c'est toujours cette incroyable richesse qui en fait une œuvre unique, puissante, fascinante.

La plume de George R.R. Martin n'est toujours pas la plus légère qui soit. Il faut une bonne dose d'énergie pour affronter et traverser les 1200 pages de ce 5ème tome du Trône de Fer. Mais ce style particulier colle merveilleusement bien avec cet univers sombre et violent. Quand on s'y plonge, on y plonge totalement et le dépaysement est total. De plus, ce nouveau volet donne encore une épaisseur supplémentaire à des personnages qui n'en manquaient déjà pas. Lorsque l'on arrive au bout de ce pavé, on en redemande encore et on attend avec une folle impatience un sixième volet qui se fait attendre.

Comments
Search
Only registered users can write comments!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."