VENDRE LE BATON POUR SE FAIRE BATTRE

portehelicoptereQue le niveau de médiatisation et d’écho dans l’opinion ne soient que rarement au niveau de l’importance des sujets qu’ils concernent est malheureusement devenu une évidence qu’il semble superflu de souligner. Des nouvelles qui devraient soulever des réactions d’indignation unanime ne provoquent d’une vague indifférence.

La semaine dernière, on n’a pu apprendre que la France s’apprêtait à vendre un porte-hélicoptère à la Russie. Un « échantillon » mouille actuellement dans le port de St Petersbourg. La France pourrait ainsi devenir le premier pays occidental à vendre des armes à Moscou… Il est beau le Pays des Droits de l’Homme…

Que la politique extérieure de notre pays essaye de ménager la Russie ou la Chine, ça peut se concevoir tant ces pays pèsent dans l’économie mondiale. Oublier les Droits de l’Homme au profit du business est une attitude aussi universelle que manger au Mc Donald. Mais de là à les armer…

La Russie est depuis longtemps au bord (et au milieu même parfois) du conflit armé avec la Géorgie… qui est, faut-il le rappeler, membre de l’OTAN et donc notre allié… Si la Russie s’attaquait à la Géorgie (plus qu’il ne le fait déjà, on va dire), nous serions censés déclarer la guerre à la Russie… et donc censés couler les porte-hélicoptères que nous leur aurions vendus.

En 1938, la France sacrifiait les Sudètes, et par là la Tchécoslovaquie, qui étaient censés être notre allié. C’est une des plus grandes hontes de l’histoire de notre pays. Mais au moins, à l’époque, nous avisons la décence de ne pas avoir vendu d’armes à Hitler…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.