INCROYABLE MAIS VRAI : Absurde ou pas

Incroyable mais Vrai afficheJ’ai souligné dans ma précédente critique à propos des Crimes du Futur de David Cronenberg à quel point certains réalisateurs possèdent un univers particulier qui les caractérisent. Comme son collègue canadien, Quentin Dupieux fait partie de cette catégorie de cinéaste. Son œuvre se caractérise par une place prépondérante de l’absurde qui peut parfois déstabiliser, mais qu’il manie avec assez de talent pour ravir profondément ceux qui parviennent à surmonter cette déstabilisation. Avec Incroyable mais Vrai, il nous offre un nouvel OVNI cinématographique savoureux.

L’idée de départ d’Incroyable mais Vrai est à vrai dire… incroyable mais vrai. Tout comme le Daim, Quentin Dupieux parvient à construire une histoire à partir d’une idée totalement loufoque et sur lequel personne d’autre n’imaginerait bâtir une film. Encore une fois, il se sert d’une idée totalement décalée pour donner un éclat particulier aux travers pourtant communs qui définissent ses personnages. Ces derniers prennent une toute autre dimension que celle qu’ils auraient eu dans une situation « normale ». Tout cela fonctionne dans une alchimie assez unique, caractéristique des artistes qui maîtrisent à la perfection leur propre univers.

Copyright Diaphana Distribution

Un casting en synergie

Une nouvelle fois, Alain Chabat s’avère l’acteur parfait pour un film de Quentin Dupieux. Son air d’éternel ahuri convient merveilleusement bien à une situation absurde que les personnages affrontent avec un certain détachement. Cependant, c’est bien Léa Drucker qui donne à Incroyable mais Vrai toute son épaisseur. On saluera aussi l’énergie dégagée par Anaïs Demoustier. On sera un peu moins convaincu par celle de Benoît Magimel, même si c’est surtout son personnage qui reste le moins bien écrit. En tout cas, tout ce petit monde semble s’amuser à donner vie à cette savoureuse absurdité et parvient à entraîner les spectateurs avec eux. Il n’y a au final rien d’absurde à aimer ce film.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation, scénario, photographie et montage : Quentin Dupieux
Musique : Jon Santo
Décors : Joan Le Boru
Costumes : Isabelle Pannetier
Son : Guillaume Le Braz
Production : Mathieu Verhaeghe et Thomas Verhaeghe
Durée : 74 minutes

Casting :
Alain Chabat : Alain
Léa Drucker : Marie
Roxane Arnal : Marie, 19 ans
Benoît Magimel : Gérard
Anaïs Demoustier : Jeanne
Stéphane Pezerat : Franck Chaise, l’agent immobilier
Lena Lapres : Mimi
Grégoire Bonnet : Dr Urgent
Marie-Christine Orry : Mme Lanvin
Michel Hazanavicius : le photographe

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=285168.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *