DECISION TO LEAVE : Retour brillant

Decision to leave : affiche

L’amour n’a parfois qu’un temps. Heureusement, parfois, il parvient malgré tout à s’entretenir pour toujours se renouveler. Mon amour pour le cinéma coréen est de ceux-là. La sortie de Decision to Leave va entretenir la flamme avec beaucoup de ferveur pour un long moment encore. Mais ce n’est guère étonnant venant d’un film réalisé par le brillantissime Park Chan-Wook, qui nous avait déjà émerveillé à de nombreuses reprises, comme Sympathy for Mister Vengeance et surtout Mademoiselle. Ce retour sur les écrans, six longues années après ce dernier, représente une des meilleures nouvelles de l’année.

La puissance des sentiments

Decision to Leave nous emmène dans une ambiance moins sombre et torturée qu’à l’accoutumée et semble tout d’abord ressembler à un polar tout à fait classique. Mais il ne s’agit que de l’ambiance générale, car on en vient à creuser et connaître les personnages en profondeur, on revient vite à ce qu’on a toujours connu chez Park Chan-Wook. Une exploration sans concession des tréfonds de l’âme humaine, de la puissance des sentiments pouvant l’habiter et des actes qu’elle peut pousser un individu à commettre. Le scénario est remarquablement écrit et il serait vraiment dommage d’en dire plus et gâcher la surprise pouvant naître des principaux tournants. On regrettera simplement un dénouement pas totalement convaincant, même si très réussi sur le plan formel.

Decision to Leave
Copyright Bac Films

La maîtrise d’un grand réalisateur

Decision to Leave repose sur un formidable duo. Park Hae-il, qu’on avait déjà pu apprécier dans the Host ou Memories of Murder, campe un policier obsédé par certaines de ses affaires, avant de voir l’objet de son obsession changer. A ses côtés, Tang Wei, aperçue dans Un Grand Voyage vers la Nuit, joue avec beaucoup de finesse pour donner vie de manière convaincante à un personnage complexe. Cette réussite joue un grand rôle dans le succès de ce film. La caméra de Park Chan-wook se montre plus sobre qu’à l’habitude, comme s’il était assez sûr de son scénario et de ses personnages pour ne pas donner trop d’importance à l’esthétique. Le signe d’une grande maîtrise d’un grand cinéaste. Pas étonnant d’assister à un grand film.

LA NOTE : 15/20

Fiche technique :
Réalisation : Park Chan-wook
Scénario : Jeong Seo-kyeong et Park Chan-wook
Musique : Jo Yeong-wook
Décors : Ryoo Seong-hie
Photographie : Kim Ji-yong
Montage : Kim Sang-bum
Production : Park Chan-wook
Durée : 138 minutes

Casting :
Park Hae-il : Hae-joon
Tang Wei : Seo-rae
Lee Jeong-hyeon : Jeong-an
Ko Kyeong-pyo : Soo-wan
Park Yong-woo : Ho-shin
Jung Yi-seo : Yoo Mi-ji
Jeong Ha-dam : Woo Ga-in

Fiche Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=287116.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *