LA VALEUR DE LA DEMOCRATIE

sermentjeudepaumeCe court article est sans doute un lieu commun. Mais parfois, il est bon de répéter ce que l’on sait déjà pour ne pas en oublier la valeur.

Comme disait Churchill, la démocratie est le pire régime politique, à l’exception de tous les autres. Cet été, je viens de lire 5 volumes plutôt épais racontant avec précision les 15 années qui ont précédé la Révolution Française. Durant cette période se déroula également la naissance de la démocratie américaine. Une lecture un peu rébarbative parfois mais qui rappelle sur quel terreau d’injustice, d’arbitraire et de violence ces évènements sont nés. Ce qu’ils nous ont permis d’acquérir n’a pas de prix, mais nous apparaît tellement désormais immuable qu’on oublie trop souvent qu’il en faut peu pour qu’un régime bascule à nouveau dans l’obscurantisme. Et la pente sur laquelle est engagée notre pays ne va certainement pas dans le bon sens.

Dans le même temps, l’Afghanistan s’apprête à élire pour la seconde fois son président. Bien sûr, il y’aurait bien à redire sur cette élection et sur le fonctionnement de la démocratie afghane. On peut surtout regretter que cette amorce de démocratie soit née par les armes de nations étrangères. Il n’est pas question ici de renier la nécessité de l’intervention militaire en Afghanistan, simplement de garder à l’esprit que les régimes les plus solides sont ceux nés de la volonté des peuples qui vivent dessous. Espérons que la démocratie afghane vivra longtemps, même si l’histoire de France démontre que, même dans le « Pays des Droits de l’Homme », le chemin est long, sinueux, parfois violent et surtout jamais acquis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.