LA PERSEVERANCE PAYE !

tahriberlinIl est des résultats qui font encore plus plaisir que d’autres ! La médaille de bronze de Bouabdellah Tahri en fait partie. Voici un athlète français qui possède une qualité rare chez les tricolores : la constance au plus haut niveau. Mais il semblait aussi frappé d’un mal que l’on veut souvent typiquement hexagonal : le statut d’éternel loser ! Toujours placé, jamais sur le podium, malgré plusieurs records d’Europe et une 4ème place aux Championnats du Monde à Paris en 2003. Typiquement le genre de parcours qui attire la raillerie et l’ironie du café du commerce quand nos chers commentateurs le présentent comme une vraie chance de médaille.

Bouabdellah Tahri était surtout victime d’une des plus grandes injustices du sport de haut niveau. Faire partie des meilleurs de sa discipline ne vaut rien si vous ne réalisez pas la performance qui vous apporte une médaille le jour J. La carrière de Tahri, même avant ce soir, valait objectivement bien plus que celles de bien des médaillés. Pourtant, elle ne lui aurait jamais donné le statut de grand champion. Cette médaille de bronze répare cette injustice et prouve que la persévérance paye ! Espérons que la leçon soit retenue par un athlétisme français qui a toujours eu trop tendance à se reposer sur quelques champions d’exception, comme Marie-Josée Pérec ou Stéphane Diagana, et trop peu d’athlètes navigant à un très bon niveau pendant de longues années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.