LE SOURIRE DE L’ATHLE

vlasicberlinLes Championnats du Monde d’athlétisme se sont achevés hier et ils resteront marqués par un fort esprit de fair-play. Et évidemment, on ne peut que s’en réjouir !

Usain Bolt est bien sûr la grande star de cette compétition. Par ses résultats et ses records, mais aussi par son attitude qui semble contaminer l’ensemble des athlètes. Quelle décontraction chez ce garçon ! Malgré son statut de star planétaire, il ne semble pas oublier que c’est avant tout un jeu. Il s’amuse sur la piste et surtout avec ses adversaires. Jamais ses mimiques ne sont méprisantes. Au contraire, il n’hésite pas à les y associer et à discuter avec eux jusqu’à quelques secondes avant le départ. Quelle métamorphose par rapport à l’époque de Maurice Greene ! L’époque des « pitbulls » au regard de tueur, fermé et agressif, est bel et bien révolue !

Quel merveilleux spectacle fut ainsi le concours de saut en hauteur féminin. En plus du suspense et du niveau très élevé, il a été marqué par l’expressivité des participantes qui n’ont pas hésité à jouer avec le public. Et l’image de Ariane Friedrich, pourtant favorite chez elle, à Berlin, et forcément déçue par sa médaille de bronze, tapant dans les mains avec le public pour encourager sa rivale dans sa tentative contre le record du monde, le tout avec un immense sourire aux lèvres, fut une des plus belles de ces mondiaux.

Un mot justement sur cet extraordinaire public berlinois. Certes, les gradins furent quelques fois un peu clairsemés, mais ceux qui étaient là eurent un comportement remarquable. Quel silence lorsqu’un athlète demandait au public de se taire pour l’aider à se concentrer ! Cela était particulièrement impressionnant à la télévision, paraît-il que cela était à peine croyable depuis l’intérieur même du stade. La légendaire discipline allemande y est sûrement pour beaucoup, mais elle s’est manifestée ici par une immense marque de respect envers les athlètes, tous les athlètes.

mesnilberlinPour finir, un mot sur Romain Mesnil. Rappelez-vous, il avait couru nu dans les rues de Paris pour dénoncer son absence de sponsor il y’a même pas un an. Le voilà avec une seconde médaille d’argent mondiale au saut à la perche. Cela fait déjà de lui un des athlètes français les plus titrés de l’histoire. Alors espérons que ce résultat lui fera gagner enfin le respect qu’il mérite, à l’instar de Bob Tahri. Certes, il nous a parfois déçu dans certaines compétitions par un mental friable. Mais tout de même, à la fin, lui coller un image d’éternel loser serait une regrettable injustice !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.