CULTE DE LA PERSONNALITE

princejeanCe week-end, j’ai eu l’occasion de tomber à la télévision sur plusieurs émissions revenant sur les évènements de la semaine. Et à ma grande consternation, les deux faits les plus longuement commentés furent « l’affaire Mitterrand » et le Prix Nobel de la Paix de Barack Obama. Dans le même temps, David Douillet arrivait en tête de la législative partielle dans la 12ème circonscription des Yvelines.

Tout cela est quand même révélateur d’une tendance lourde du traitement de l’information. Ce qui intéresse vraiment, ce ne sont ni les faits, ni les évènements, ni les analyses de fond, ni les problèmes de la société en eux-mêmes. Ce qui intéresse vraiment ce sont les personnes, « ceux qui font l’actualité » et non ce que ces derniers font. C’est regrettable et cette peoplisation de la vie politique n’est franchement pas bonne pour la démocratie.

Mais bon tout ça, ce n’est quand même rien par rapport à l’éventuelle nomination du Prince Jean à la tête de l’établissement public gérant la Défense. Parce que le pire, ce n’est pas le népotisme que tout le monde évoque. Je ne suis pas sûr que Nicolas Sarkozy soit très heureux de cette annonce. La vraie raison, on la connaît, c’est une manœuvre de Balkany, à côté de qui Sarko est en enfant de cœur, pour faire chier Devedjian qu’il déteste. Que la gestion du plus grand pôle d’affaires de France tienne à ce genre de considération en dit long sur ce à quoi mène la notabilisation des élus de droite de l’Ouest parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.