IL N’Y A PAS QU’EN BOITE QU’IL Y’A DES PHYSIOS… Y’A EN URNE AUSSI

votedesetrangersIls sont rigolos à l’UMP…enfin non, mais bref… Si j’ai bien compris, ils sont donc pour le droit de vote des étrangers dans l’absolu, mais pas tout de suite parce que les Français ne sont pas prêts… Non mais, ils n’avaient pas encore osé la faire celle-là. Le tableau de chasse de leur connerie frôle désormais l’exhaustivité. Ils se sont demandé si les Français étaient prêts à accorder aux 5% les plus riches d’entre eux le bouclier fiscal ?

Il faut dire que les médias font aussi très forts. Sans doute dans le cadre du Grenelle de l’Environnement et donc par soucis d’économies d’encre, ils parlent allègrement du débat sur le droit de vote des étrangers… Je rappelle à tout le monde que l’on parle ici du droit de vote des étrangers hors Union Européennes aux élections municipales…

Et oui, les fachos qui font pleuvoir leur haine à longueur de commentaires sur tous les sites d’actualités ne l’ont visiblement pas encore réalisé, mais les étrangers votent déjà. Un nombre peu important d’entre eux certes, mais des étrangers quand même. Ce qu’il y’a de plus grave, c’est que visiblement les membres de l’UMP ne l’ont pas réalisé non plus. Ou bien…

…est-ce plutôt que, si on prend cela en compte, il devient difficile de justifier l’injustifiable ? Pourquoi dénier un droit accordé aux ressortissants de l’Union Européenne aux étrangers hors UE ? Et là évidemment, on tremble d’effroi devant la seule réponse possible : mais parce qu’ils sont comme nous…ils sont blancs… Bon, je vomis et je reviens…

Après, se pose une autre question. Pourquoi les Socialistes n’ont jamais mis en œuvre cette décision lorsqu’ils en avaient l’occasion alors que, rappelons-le, elle faisait partie du programme de Mitterrand en 1981 ? C’est une bonne question, mais malheureusement qui s’applique à beaucoup de choses. Le gouvernement Jospin avait bien lancé la machine, mais n’avait osé porter l’initiative jusqu’au bout avant les Présidentielles. On sait ce qu’il en a été…

Alors verdict : UMP = connards, PS = petites bites ? Enfin en attendant, la bête immonde est bien toujours là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.