DEUX SI BELLES HISTOIRES D’AMOUR

toulouseleinsterCet article, j’espérais vraiment pouvoir l’écrire, sans trop y croire. Mais voilà, j’avais tort de douter car tout s’est passé exactement comme le prévoyait…le passé. Certes, ce dernier ne se répète pas toujours, mais, dans le cas du Stade Toulousain et du Paris-Saint-Germain, la tradition semble être immuable.

Ces deux clubs vivent une passion folle avec une compétition : la Coupe d’Europe pour Toulouse, la Coupe de France pour le PSG. Quelque soit leur état de forme du club, ils figurent toujours dans les favoris en début de saison, tant cela semble ancré dans leur culture et leurs gènes. Il y’a-t-il une explication à ce phénomène ? La noble incertitude du sport devrait nous interdire de le penser. Cependant, il est probable que cette histoire d’amour procure un excès de confiance et de motivation au moment d’entrer sur le terrain.

Bien sûr, pour Toulouse, il ne s’agissait que d’une demi-finale, le trophée n’est pas du tout encore acquis. Mais arriver en finale européenne, alors que la saison en championnat fut relativement moyenne (enfin à l’échelle du Stade) montre bien que c’est pour lui une compétition à part où il donne toujours son plein potentiel. Et la même remarque peut être formulée à propos du PSG qui remporte ce trophée après une saison  plus que moyenne, c’est le moins que l’on puisse dire.

En fait, ces deux histoires d’amour sont tout de même diamétralement différentes sur un point. L’une est logique, l’autre irrationnelle. Le Stade Toulousain est le club français le plus titré et le plus régulier au niveau national depuis vingt ans. Il est logique, vue la valeur du championnat français, qu’il figure également dans le gratin européen. Cependant, il est clair qu’il cultive un lien particulier avec la H Cup qui n’est partagé ni par le Stade Français, ni par Clermont, ses rivaux les plus réguliers.

psgcoupedefrance2010Par contre, l’histoire d’amour du PSG pour la Coupe de France est au-delà de toute explication rationnelle. Le club vient de remporter son 8ème trophée, revenant à deux titres du record détenu par l’Olympique de Marseille avec 10 coupes remportées. Mais, l’OM dispute cette compétition depuis sa première édition, il y’a bientôt un siècle, et la remporta pour la première fois dans les années 20. Le PSG a été lui fondé en 1970 et ne souleva la Coupe pour la première fois qu’en 1982. C’est donc une réussite incomparable que connaît ce club dans cette compétition. Et c’est d’autant plus surprenant que Paris est à l’inverse très souvent décevant en championnat, qu’il n’a remporté que deux fois, alors qu’il figure généralement parmi les favoris.

Je propose donc que dorénavant le PSG ne joue plus que la Coupe de France. Franchement, on verrait à peine la différence. Allez, cessons l’ironie car si ce trophée n’efface pas totalement une saison vraiment décevante, ce trophée est plus qu’une consolation. Paris reste quand même un club à part. Un club (un peu) magique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.