MAMMUTH : Sortons des sentiers battus avec Serge Pilardosse

mammuthafficheIl est des films dont il est un peu difficile de parler. OVNI cinématographiques, ils requièrent des mots justes pour bien faire ressentir ce qu’ils sont. Des films qui se vivent plus qu’ils ne se racontent. Je devrais donc simplement vous conseiller d’aller voir Mammuth et vous laisser vous débrouiller avec ça. Mais bon, étant de nature particulièrement magnanime, je vais quand même tenter d’éclairer votre lanterne.

L’heure de la retraite a sonné pour Serge Pilardosse. L’heure de l’ennui aussi. Mais heureusement, il va trouver à s’occuper en partant à la recherche des justificatifs qui lui manquent pour faire valoir ses droits complets et toucher sa pension. Mais voilà, son parcours l’a amené à exercer des dizaines de petits boulots et retrouver la trace de tous ses anciens employeurs va vite tourner à l’aventure.

Benoît Délépine et Gustave Kervern, acteurs emblématiques de l’univers de « Groland », signent là un film beaucoup plus poétique que leurs farces télévisuelles. Mais on y retrouve une même sensibilité envers la « France d’en bas ». Non, Mammuth, n’est en rien un film social, il ne dénonce pas un système, mais parle des gens. Des gens simples, pour ne pas dire simplets, mais qui n’en sont pas moins capables de rendre extraordinaire le quotidien.

Mammuth reste avant tout une comédie, certains passages sont vraiment très drôles. Avec une mention particulière pour « Serge Pilardosse va faire les courses au supermarché ». Mais le film est aussi parfois mélancolique, émouvant, toujours empli de sensibilité et surtout d’une grande poésie. Il y’a une infinie tendresse envers tous les personnages, qui sont pourtant à l’exact opposé des super-héros d’Hollywood.

Mammuth est aussi un road-movie qui va conduire Serge de rencontres en rencontres. Le film s’apparente donc quasiment à un film à sketchs. Et comme toutes les œuvres de ce genre, il est quelque peu inégal. Il s ‘agit là sans doute de sa limite la plus criante. Si certains passages sont de vrais moments de bonheur, certains autres laissent nettement plus circonspects. Mais bon, le film est assez original pour que, dans tous les cas, nous soyons constamment au minimum surpris et étonné. Ca part un peu vrille parfois, mais au moins, on n’a pas l’habitude voir ça ailleurs.

mammuthMammuth constitue aussi un grand rôle pour Gérard Depardieu. Evidemment, sa carrière en comporte plus d’un et il y’a longtemps qu’il n’a plus rien à prouver à personne. On peut aimer ou détester l’homme, mais l’acteur mérite le plus grand respect, car la France compte peu de comédiens de sa trempe. Après, on peut toujours lui reprocher d’en faire trop et de tourner un peu tout et n’importe quoi, mais ceci constitue un autre débat que je ne vais pas débuter ici.

Yolande Moreau est l’autre grande vedette de ce casting. Depuis sa consécration dans Séraphine, elle a gagné ses galons d’actrices sérieuses et elle prouve encore une fois avec Mammuth qu’elle possède un talent singulier et unique, mais surtout immense. Le film comporte également plusieurs apparitions comme celle d’Isabelle Adjani, Benoït Poelvoorde ou Siné, mais leur apport est trop bref pour jouer un rôle réel dans la qualité de ce film.

Mammuth est donc un film particulièrement déroutant. Si vous aimez sortir des chemins battus cinématographiques, il peut être fait pour vous et vous pourrez vous laisser charmer par son humour poétique, fortement décalé.

Fiche technique :
Production : No money productions, GMT Productions
Distribution : Ad Vitam
Réalisation : Gustave Kervern, Benoît Delépine
Scénario : Gustave Kervern, Benoît Delépine
Montage : Stéphane Elmadjian
Photo : Hugues Poulain
Décors : Paul Chapelle
Musique : Gaëtan Roussel
Durée : 92 mn

Casting :
Gérard Depardieu : Serge Pilardosse
Yolande Moreau : Catherine
Isabelle Adjani : l amour perdu
Anna Mouglalis : la jeune femme handicapée
Bouli Lanners : le recruteur
Benoit Poelvoorde : le concurrent
Dick Annegarn : le gardien de cimetière
Sine : le viticulteur
Miss Ming : Miss Ming

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.