COUPE DAVIS MON AMOUR !

coupedavisIl y’a des histoires d’amour qui ne s’explique pas. Elles durent sans jamais s’éteindre, malgré le temps qui passe et l’eau qui coule désespérément sous les ponts. L’histoire d’amour entre la France et la Coupe Davis est de celle-là.

L’Equipe de France de tennis va donc disputer une nouvelle finale de Coupe Davis, la 6ème depuis 1991. Une performance assez incroyable pour un pays dont les représentants sont incapables de gagner le moindre tournoi du Grand Chelem… Mais tant que ça quand on regarde les choses de plus près.

La France a en effet un avantage sur certains grands pays de tennis, c’est d’avoir toujours à sa disposition tous ses meilleurs joueurs. Quand un Federer ou les meilleurs Américains boudent la Coupe Davis, les joueurs français sont toujours prêts à saisir leur raquette pour défendre la patrie. Cette motivation crée une émulation interne qui pousse à se sublimer sur le terrain à la fois pour remporter le match, mais aussi pour conserver une place de titulaire pour le tour suivant.

Le tennis masculin est sans doute le sport individuel où l’élite est la plus dense. A part les trois ou quatre meilleurs mondiaux, tout le monde peut battre tout le monde sur le circuit principal. Les matchs se jouent à rien et c’est le plus souvent les qualités morales qui priment, tant les talents purs sont homogènes. Le tout n’est pas d’être capable de bien jouer, mais d’être capable de bien jouer tout au long d’un match, et plus encore d’un tournoi.

Alors quand un Français entre sur un court pour un match de Coupe Davis, il a l’avantage d’une motivation à nulle autre pareil. Et chaque performance de l’Equipe de France renforce un peu plus l’amour de notre pays pour cette compétition et par la même la motivation des joueurs. Bref, un cercle vertueux qui explique en grande partie nos résultats.

Enfin pour cette année, il reste tout de même le plus dur à réaliser…. Gagner la finale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.