FLEET FOXES (Fleet Foxes) : Chorale folk rock

fleetfoxesfleetfoxesNouvelle découverte aujourd’hui, avec le groupe Fleet Foxes et leur premier album du même nom, dont je n’avais jamais entendu parlé avant de l’écouter. Remarquez c’est un peu logique puisque ces jeunes gens refusent de signer avec une grande maison de disque pour des raisons philosophiques. Bon du coup, niveau marketing, ils ne peuvent guère compter que sur le bouche à oreille, auquel je vais justement participer.

Le côté rebelle de ce quintette américain leur vient peut-être de la ville dont ils sont originaires. Seattle, patrie du grunge, de Nirvana et de Pearl Jam. Mais leur style musical est très différent de leurs illustres prédécesseurs. Le groupe nous livre une musique rock-folk qu’ils définissent eux même comme « baroque harmonique »… rien que ça ! Même si vous ne voyez pas vraiment à quoi ça peut ressembler, au moins, ça sonne très bien !

En fait, à leur écoute, j’ai d’abord pensé à I’m From Barcelona, la chorale pop suédoise qui nous avait enchantés il y’a quelques temps. En effet, chez Fleet Foxes, il y’a un gros travail sur les voix, la façon dont elles s’entremêlent et aussi leur profondeur. Le groupe utilise très souvent les effets d’écho pour donner l’impression qu’ils chantent dans un espace à la fois large et raisonnant…comme une église par exemple. Bon, rassurez-vous, on n’a jamais l’impression d’entendre de la musique de messe (sauf peut-être avec le titre Heard The Stirring), mais il y’a vraiment un effet « chorale ».

Mais contrairement aux Nordiques que j’évoquais plus haut, la musique de Fleet Foxes n’est que rarement sur un ton entraînant. Leur musique est très évaporée, presque psychédélique, toujours douce, mélancolique parfois. Le tout est surtout toujours agréable à écouter, pas forcément enthousiasmant, mais d’une réelle qualité musicale. On peut certes trouver qu’ils abusent un peu de l’effet chorale dont je parlais, mais au moins cela donne une certaine identité à leur musique.

Fleet Foxes est un album relativement homogène. Seul le titre Meadowlarks est nettement plus en retrait, manquant singulièrement de relief. Le reste se laisse écouter avec plaisir et même si les titres ne sont pas d’une variété immense, on navigue entre folk et rock. On reste cependant quasiment toujours dans le registre de la ballade. Il manque sans doute à cet album un vrai single accrocheur pour leur donner une renommée supplémentaire, même s’ils sont visiblement plutôt motivé par l’art pour l’art… Enfin, je doute qu’il refuse de voir trop de monde acheter leur album.

Fleet Foxes est le premier album du groupe, sorti en 2008. Un nouvel opus est en préparation. Il s’agit vraiment d’un groupe à suivre car leur musique recèle bien des promesses. Nombreux sont les groupes qui ne les tiennent jamais, mais espérons que celui-ci voit au contraire leur style s’affirmer et se perfectionner avec la maturité. En tout cas, c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Fleet Foxes constitue donc un album pour tous ceux qui apprécient la musique folk et rock vraiment mélodique. Vous ne sauterez peut-être pas d’enthousiasme à son écoute, mais vous ne perdrez sûrement pas votre temps à l’écouter.

Pour finir, faisons le tour des titres que l’on trouve sur cet album.

1.: Sun It Rises
Une ballade entre folk et country très douce.

2.: White Winter Hymnal
Le premier titre qui donne l’impression d’être chanté une chorale, sur un air sympathique et entraînant.

3.: Ragged Wood
Un morceau plus rock, un peu rétro mais surtout très bon.

4.: Tiger Mountain Peasant Song
Une ballade très mélodique.

5.: Quiet Houses
Une chorale folk tirant sur le psychédélique.

6.: He Doesn’t Know Why
Toujours cet effet chorale, mais avec un son beaucoup plus pop.

7.: Heard Them Stirring
Une courte intro au piano qui laisse place à une chorale presque religieuse.

8.: Your Protector
Les voix sont ici particulièrement mises en avant, donnant une certaine dimension à ce morceau.

9.: Meadowlarks
Un son un peu rétro pour une ballade pas terrible.

10.: Blue Ridge Mountains
Une ballade dynamique et agréable.

11.: Oliver James
Une ballade très épurée pour finir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.