LE REVE QUE JE NE FAIS PAS

XVdefranceIl y a 4 ans, j’avais écrit avant la Coupe du Monde de rugby en France pourquoi j’y croyais. Au final, l’histoire ne m’a pas tout à fait donné raison, même si on n’était pas vraiment passé loin ce coup-ci. Depuis, beaucoup de sueur a coulé sur le front du XV de France et j’aurais beaucoup aimé écrire un article dans la même veine, à quelques jours de l’ouverture de la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande. Mais ce ne sera pas le cas, parce que je n’y crois pas du tout…

On a battu deux fois l’Irlande ! Youpi ! Ce n’est jamais que la 10ème victoire sur les 11 derniers matchs que nous avons disputé contre le XV du Trèfle. Bref, il n’y a pas grand chose à retirer d’une victoire sur un adversaire que l’on a tant l’habitude de battre. Surtout que l’on ne peut pas vraiment dire que l’on les ai écrasés. Alors certains diront que les deux équipes présentes sur le terrain étaient quelque peu expérimentales et qu’elles ne correspondaient pas au XV type.

Mais justement, le problème est là. Depuis 4 ans, Marc Lièvremont a été incapable de faire émerger une ossature de titulaires indiscutables, multipliant jusqu’au bout essais et expérimentations, le tout sur fond de choix très contestables. Jauzion, Poitrenaud, Michalak et Bastaraud regarderont la Coupe du Monde à la télévision et je fais partie des nombreuses personnes à se demander pourquoi. Si au moins, leur absence se justifiait par l’émergence d’une équipe-type efficace sans ces quatre-là, encore je comprendrais. Mais là, on est dans le flou le plus total.

Penser que le miracle français va de nouveau se reproduire dans ces conditions tient de la croyance, plus que de l’analyse. Surtout que les exploits du XV de France en Coupe du Monde ne lui ont jamais permis d’aller jusqu’au bout. Alors imaginer que cette Equipe de France, sûrement la plus faible ayant abordé une telle compétition, puisse l’emporter est un des rêves des plus fous.

Un rêve que je ne fais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.