SEXE ENTRE AMIS : Beaucoup de fil blanc, mais bien cousu

sexeentreamisafficheLorsque j’ai vu les affiches de Sexe entre Amis dans le hall de mon cinéma préféré (UGC La Défense pour ceux qui voudraient m’y croiser !), je me suis immédiatement dit : Jamais je n’irai voir ce film. Rien que le titre raconte le début, le milieu et la fin de l’histoire… Mais vous l’aurez compris, je n’ai pas tenu parole et au final, je ne le regrette pas. Même si le titre raconte bien le début, le milieu et la fin…

Dylan débarque à New-York depuis Los Angeles du fait de l’insistance de Jamie, chasseuse de têtes, qui veut absolument en faire le nouveau directeur artistique du magazine GQ. En une soirée, elle arrive à le convaincre d’accepter. Ils deviennent très vite les meilleurs amis du monde. Evidemment, beaux comme ils sont, ils finissent par coucher ensemble. Mais ils décident que cela restera purement sexuel et ne remettra pas en cause leur amitié.

N’attendez surtout pas de Sexe entre Amis la moindre surprise quant au dénouement. Il se termine exactement comme prévu, dans un happy end romantique des plus hollywoodiens. Mais pourtant, on n’a pas pour une fois envie de se fourrer deux doigts au fond de la gorge face à ce spectacle dégoulinant de bons sentiments. En effet, ce qui sauve le film, c’est qu’à la première seconde où l’on voit Dylan et Jamie, on se dit qu’ils feraient un très beau couple. Du coup, on a vraiment envie de les voir finir ensemble et d’assumer enfin leurs sentiments réciproques.

Les deux personnages de Sexe entre Amis sont en effet particulièrement sympathiques, malgré leur statut d’urbains américains jeunes beaux gagnant beaucoup d’argent grâce à un métier super cool censé nous faire rêver. Il y a quelque chose en eux qui les rend particulièrement attachants, dès la première seconde. Au moins, le film échappe au classique « il a l’air antipathique au premier abord, mais en fait, c’est un mec génial, donc ils vont finir par s’aimer ».

Parce que bon, au-delà de ça, on ne réchappe quand même pas à tout un tas de poncifs propres aux comédies romantiques hollywoodiennes. On s’amusera notamment du contraste entre des dialogues et des situations très crus sexuellement parlant et le fait que Jamie fait toujours attention à couvrir sa poitrine avec le drap, de peur que le spectateur ne voie un téton. Ce côté faussement puritain peut énerver, mais à force, on n’en a pris l’habitude. Par contre, là où le film est carrément borderline, c’est sur la mise en scène de la maladie d’Alzheimer du père de Dylan pour le conduire à avouer sa flamme et ne plus avoir peur de s’engager.

sexeentreamisMais au fond, le plus important, c’est que Sexe entre Amis est tout simplement très drôle. Et même si l’humour tourne beaucoup autour du sexe, le film est très rarement vulgaire. Il alterne premier et second degré, avec rythme et pas mal de bonheur. Ce n’est pas la comédie romantique la plus drôle de l’année, mais au moins, elle fonctionne et on ne s’ennuie pas une seule seconde. Après, on ne peut qu’admettre que tout y est cousu d’un gros fil blanc.

Sexe entre Amis tend également à prouver deux choses. Premièrement que Justin Timberlake se défend en tant qu’acteur, même si ce n’est pas non plus Robert De Niro. Ca viendra peut-être, mais j’en doute très très fort. Par contre, Mila Kunis est très certainement une des actrices le plus sous-cotées d’Hollywood, même si cela est certainement en train de changer. Magnifique dans The Black Swan, on l’attend avec impatience dans l’adaptation du Magicien d’Oz de Sam Raimi. En attendant, dans ce film, elle livre une performance très professionnelle, mais à laquelle son charme naturel rajoute un supplément non négligeable.

Sexe entre Amis constitue donc une comédie romantique sans surprise, mais qui fonctionne grâce à un humour efficace et un couple adorable.

Fiche technique :
Production : Screen Gems, Castle Rock Entertainment, Eucker productions, Olive Bridge Entertainment
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Réalisation : Will Gluck
Scénario : Will Gluck, Keth Merryman, David A. Newman
Montage : Tia Nolan
Photo : Michael Grady
Décors : Marcia Hinds
Costumes : Renee Ehrlicj Kalfus
Durée : 109 mn

Casting :
Justin Timberlake : Dylan
Mila Kunis : Jamie
Patrica Clarkcson : Lorna
Jenna Elfman : Annie
Bryan Greenberg : Parker
Richard Jenkins : Mr. Harper
Woody Harrelson : Tommy
Emma Stone : Kayla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.