DES LARMES AUX RIRES

francerepubliquetchequeLes journées se suivent et se ressemblent à Londres. Une nouvelle fois, une équipe de France nous a donné des raisons de pleurer. L’élimination des handballeuses en quart de finale contre le Monténégro, après avoir mené toute la second période a un goût amer. Après qu’elles aient terminé première de leur groupe en battant deux favorites (Norvège et Coréé du Sud), on s’était mis à rêver d’un titre pour les filles d’Olivier Krumbholz. Elles n’auront même pas de médaille.

Si la défaite des footballeuses nous ont laissé un sentiment d’injustice, celle des handballeuses est dure à encaisseur mais la défaite est méritée. Certes, la gardienne adversaire a sorti un dernier quart d’heure sorti de nul part, mais autant d’échec est aussi forcément le signe d’une grande fébrilité. Les Françaises avaient les moyens de l’emporter, mais elles sont cédées sous le poids de l’évènement. On peut tout de même les féliciter pour la qualité de leur tournoi, mais avouons-le, on leur en veut un peu !

Mais deux heures plus tard, tout était oublié grâce à cette merveilleuse Equipe de France de basket et sa formidable capitaine Céline Dumerc, qui a une nouvelle fois marché sur l’eau pour nous proposer un improbable renversement de situation ! Mais comment ont-elles pu connaître une telle absence de quatre minutes en début de seconde mi-temps ? A début du dernier quart-temps, tout semblait encore perdu avant une remontée fantastique, un scénario que seul le basket peut nous proposer ! Cette fois, les larmes étaient chez l’adversaire (victime d’une erreur d’arbitrage à une minute de la fin, admettons-le) et c’est tant mieux !

Rendez-vous en demi-finale pour de nouveaux moments d’émotion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.