WORLD WAR Z : Cours petit zombie, cours !

worldwarzafficheFranchement, je ne voulais pas aller voir World War Z à la base. La bande-annonce semblait celle d’un navet complet. Et puis, bon il y a en a marre des films d’extra-terrestres… Sauf qu’en fait il n’y a strictement aucun alien dans ce film (à moins de considérer que Brad Pitt est trop beau pour être de notre planèt). Et au final, le film a certes un léger goût de navet, mais se laisse quand même regarder. Disons que j’ai quand même été agréablement surpris, ce qui forcément améliore l’impression globale que j’ai pu avoir.

World War Z invente en fait le concept du zombie qui court ! Comme quoi, on n’avait pas encore tout à fait tout inventé dans ce domaine ! Ca peut paraître une idée un peu limitée pour en faire un film, mais elle reste tout de même plutôt bien exploitée. Le film réserve quelques scènes particulièrement spectaculaires et parfois même surprenantes… enfin surtout si on n’a pas vu la bande-annonce qui dévoile très largement la meilleure idée du film.

worldwarzPar contre, ce qui pêche vraiment dans World War Z, c’est sa conclusion. Comme dans tous les films du genre, les moments le plus jouissifs dont ceux où règnent la destruction et le chaos. Par contre, l’explication pseudo-scientifique du comment l’humanité arrive à surmonter tout ça est quand même ici à la grand limite du hors-jeu et n’arrive pas du tout à convaincre. Certes, cela peut paraître accessoire (rien ici n’est réaliste de toute façon), mais cela constitue tout de même le but ultime des agissements du héros. Cela n’enlève rien aux aspects visuels spectaculaires, mais nous empêche d’entrer vraiment dans cette histoire qui n’aura pas trop demander d’effort aux scénaristes.

LA NOTE : 10/20

Fiche technique :
Production : Paramount Pictures, Skydance Productions
Distribution : Paramount Pictures France
Réalisation : Marc Forster
Scénario : Matthew Michael Carnahan, J. Michael Straczynski, Drew Goddard, Max Brooks, Damon Lindelof, d’après Max Brooks
Montage : Roger Barton, Matt Chesse
Photo : Ben Seresin
Décors : Nigel Phelps
Musique : Marco Beltrami
Effets spéciaux : Scott Farrar
Durée : 116 mn

Casting :
Brad Pitt : Gerry Lane
Mireille Enos : Karen Lane
Elyes Gabel : Elyes Gabel
Daniella Kertesz : Segen
Fana Mokoena : Thierry
James Badge Dale : Capitaine Speke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.