TIREZ LA LANGUE, MADEMOISELLE : Triangle fraternel

tirezlalanguemademoiselleafficheLe triangle amoureux est un thème classique, usé jusqu’à la corde. Il y a encore des réalisateurs pour s’y attaquer pourtant, en essayant de réinventer une énième fois le genre. C’est le cas de Axelle Ropert avec Tirez la Langue, Mademoiselle. L’originalité de ce film repose sur le fait que deux côtés du triangle soient occupés par deux frères, médecins dans le même cabinet, voisins de paliers, bref presque siamois.

Au final, Tirez la Langue, Mademoiselle est sympathique, sans être d’un intérêt délirant. Comme souvent dans ce genre de film, l’intérêt passe par la qualité des personnages et celle de leur interprétation. On saluera donc une nouvelle fois le charisme et la présence à l’écran de Louise Bourguoin, dont on comprend aisément qu’elle puisse déchaîner ainsi les passions. Cédric Kahn et Laurent Stocker ne sont pas en reste, même si on a parfois un peu de mal à croire à ces deux frères aussi différents que le jour et la nuit.

tirezlalanguemademoiselleAu final, Tirez la Langue, Mademoiselle, s’il n’arrive pas à livrer une version réellement différente de cette histoire éternelle, nous offre au moins un joli moment de sensibilité

LA NOTE : 11,5/20

Fiche technique :
Production : Les films Pelléas
Distribution : Pyramide distribution
Réalisation : Axelle Ropert
Scénario : Axelle Ropert
Montage : François Quiquere
Photo : Céline Bozon
Décors : Sophie Reynaud-Malouf
Musique : Benjmain Esdraffo
Costumes : Delphine Capossela
Durée : 102 mn
 
Casting :
Louise Bourgoin : Judith
Cédric Kahn : Boris
Laurent Stocker : Dimitri
Paula Denis : Alice
Serge Bozon : Charles
Camille Cayol : Annabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.