BLUE RUIN : La chance des débutants

blueruinafficheDans la série des films à l’idée de départ un peu éculée, mais assez bien foutu pour que l’on passe un très bon moment, voici Blue Ruin. Une histoire de type comme vous et moi amené à se venger et à affronter une bande de brutes de la pire espèce. Un film qui nous fait également plonger dans l’Amérique plus que profonde. Là encore, un décor moult fois utilisé, mais qui continue de faire peur !

Blue Ruin est un film noir, doté d’un scénario sans fioriture. 1h30, pas plus, pas moins, pour nous offrir juste l’essentiel. Il s’agit bien d’un film de personnages, où on assiste à la transformation d’un homme dans des circonstances exceptionnelles. La violence et l’action sont présentes mais constituent un décor plus qu’un élément réellement mis en avant. La tension narrative, le suspense sont palpables mais reposent autant sur des ressorts psychologiques que sur le simple « qui va tuer qui ? ».

blueruinBlue Ruin permet également de découvrir un réalisateur prometteur, Jeremy Saulnier, et un acteur étonnant faisant ses débuts sur le grand écran, Macon Blair. Ceci confirme encore une fois l’incroyable profondeur du cinéma indépendant américain capable de nous offrir un film maîtrisé sur absolument tous les plans, malgré l’inexpérience de l’équipe.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Jeremy Saulnier
Scénario : Jeremy Saulnier
Direction artistique : Kaet McAnneny
Décors : Brian Rzepka
Costumes : Brooke Bennett
Montage : Julia Bloch
Musique : Brooke et Will Blair
Photographie : Jeremy Saulnier
Production : Richard Peete, Vincent Savino et Anish Savjani
Durée : 90 minutes

Casting :
Macon Blair : Dwight
Devin Ratray : Ben Gaffney
Amy Hargreaves : Sam
Kevin Kolack : Teddy Cleland
Eve Plumb : Kris Cleland
David W. Thompson : William

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.