ETE 93 : Deuil enfantin

ete93afficheLe deuil est un processus des plus intimes qui peut prendre des chemins radicalement différents selon celui qui l’emprunte. Autant de chemin pour autant de possibilité de scénario, car cette acceptation de la mort a toujours nourri le cinéma. Le deuil pour une petite fille de 6 ans n’aura évidemment rien à voir avec celui qu’un adulte qui sait mieux décrypter et nommer ces propres émotions. Voici le sujet central de Eté 93, un joli film qui nous conduit entre le sourire et la tristesse. Deux extrêmes entre lesquels la vie nous malmènent parfois.

Eté 93 nous donne parfois le sourire parce que la jeune Frida reste terriblement attachante, bien au-delà du simple drame qui la touche. Elle est doté d’un esprit enfantin mais vif, qui l’autorise à quelques répliques particulièrement savoureuses. Cette sympathie s’élargit à tous les autres membres de la famille, chacun faisant du mieux qu’il peut pour faire face à la situation. Chacun possède ses faiblesses et sa maladresse, mais cela ne fait que rendre chaque personnage terriblement humain. Comme beaucoup de film sur le deuil, celui-ci se révèle au final d’un réel optimisme démontrant que si le chemin est difficile, il existe un nouveau bonheur après le deuil.

ete93Ceci étant dit, Eté 93 manque parfois un peu d’épaisseur. Le film est touchant mais pas radicalement émouvant, pas toujours passionnant et jamais bouleversant. On compatit, on partage la tristesse des personnages dans les moments difficiles, sans que cela ne se fasse avec toute la force qui aurait pu donné au film une dimension supplémentaire. Le scénario est avant tout basé sur une série de scénettes de la vie quotidienne de cette famille. Chacune d’elle correspond bien sûr à un nouveau petit pas sur ce chemin escarpé, mais cela donne au film un aspect contemplatif qui fait parfois flirter le spectateur avec l’ennui. Sans être décevant, le film n’imprime pas une marque indélébile dans l’esprit et le cœur des spectateurs.

LA NOTE : 11/20

Fiche technique :
Réalisation : Carla Simón
Scénario : Carla Simón
Pays d’origine : Espagne
Genre : drame
Durée : 97 minutes

Casting :
Laia Artigas : Frida
Bruna Cusí : Marga
David Verdaguer : Esteve
Paula Robles : Anna
Paula Blanco : Cesca
Etna Campillo : Irene
Jordi Figueras : Blai
Dolores Fortis : Carnissera

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.