LES FILLES D’AVRIL : Belles mamans

lesfillesdavrilafficheDans la série des familles qui font aimer la sienne, je vous présente celle de Les Filles d’Avril. Un film où l’histoire, les personnages et tout le reste ne sont pas du tout ce qu’ils semblent être au tout début. Mais on le sait bien, c’est au cœur des familles que sont cachés les plus gros secrets et accessoirement les pires psychopathes. Au Mexique comme ailleurs. Il est rassurant de voir que les êtres humains sont les mêmes partout. Enfin, rassurant… Pas si sûr…

Les Filles d’Avril repose fortement sur ses personnages et les rapports qu’ils entretiennent entre eux. Or il est difficile d’en parler sans révéler ce qu’ils seront au final. On peut simplement dire que c’est là que réside le moteur de ce scénario, la surprise de découvrir peu à peu ce dont chacun est capable. Si cela nous mène vers un dénouement finalement assez attendu, c’est au cœur de l’histoire que se situe son plus grand intérêt et la vraie tension narrative. On en ressort donc pas forcément hyper enthousiaste, mais tout de même satisfait.

lesfillesdavrilLes Filles d’Avril représente l’occasion de découvrir deux formidables actrices. Enfin, pour Emma Suarez, on ne peut plus vraiment parler de découverte. Une valeur sûre du cinéma espagnole qui avait déjà ébloui à l’écran dans Julieta de Pedro Almodovar. Par contre Ana Valeria Becceril tient là un premier grand rôle remarquable et espérons le remarqué. Entre tristesse, force et détermination, elle interprète une foule de sentiments et d’attitude avec toujours le même talent. Ce duo d’actrice fait beaucoup pour la réussite de ce film pas indispensable, mais dont il serait dommage de se dispenser.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Production : Lucia Films
Réalisation : Michel Franco
Scénario : Michel Franco
Montage : Michel Franco, Jorge Weisz
Photo : Yves Cape
Distribution : Version Originale / Condor Entertainment
Durée : 103 mn

Casting :
Emma Suarez : Avril
Ana Valeria Becerril : Valeria
Enrique Arrizon : Mateo
Joanna Larequi : Clara
Hernan Mendoza : Gregorio
Ivan Cortes : Jorge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.