OTEZ-MOI D’UN DOUTE : Sans l’ombre d’un !

otezmoidundouteafficheParfois lorsque l’on connaît le pitch d’un film, on connaît à peu près tout de lui, le reste n’étant qu’un enrobage. Et du coup, beaucoup de bandes-annonces gâchent carrément le plaisir du spectateur en le lui exposant clairement. Il ne reste du coup plus grand chose à découvrir à ce dernier. Cependant, tout cela n’a rien d’inéluctable puisque certains scénarios, et c’est tant mieux, s’appuient sur le pitch pour nous en offrir beaucoup plus. C’est le cas de Otez-moi d’un Doute qui représente un petit coup de cœur de cette rentrée.

Touchant est certainement le mot qui définit le mieux Otez-moi d’un Doute. Touchant de bien des manières, c’est ce qui fait sa force. Touchant par ses personnages, par son mélange subtil de mélo et de comédie, par les sujets qu’ils traitent qui dépassent largement la simple histoire d’amour. Si au final, il ne recèle pas de grandes surprises dans la narration, il surprend tout de même pas la richesse de son propos et des intrigues secondaires qui s’entrecroisent pour s’enrichir mutuellement. Chaque risque de cliché est éviter avec une grande intelligence et tout cela donne un résultat étonnement cohérent et particulièrement plaisant.

otezmoidundouteEn misant sur le couple François Damiens et Cécile de France, Carine Tardieu n’a pas pris grand risque. Il prouve encore une fois combien la Belgique est parfois la cerise sur les gâteaux français. Le duo ne se contente pas de dérouler son talent, mais est visiblement particulièrement inspiré par cette jolie histoire. Il est aussi agréable de revoir Guy Marchand, qui ne rajeunit pas, mais qui se fait désormais extrêmement rare. Tout ce beaucoup petit monde contribue à la réussite pleine et entière de ce joli divertissement idéal pour oublier la grisaille qui vient.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Karé productions
Réalisation : Carine Tardieu
Scénario : Carine Tardieu, Michel Lelclerc, Raphaële Moussafir
Montage : Christel Dewynter
Photo : Pierre Cottereau
Décors : Jean-Marc Tran Tan Ba
Distribution : SND
Musique : Eric Slabiak
Durée : 100 min

Casting :
François Damiens : Erwan
Cécile de France : Anna
André Wilms : Joseph Levkine
Guy Marchand : Bastien Gourmelon
Alice de Lencquesaing : Juliette Gourmelon
Esteban : Didier
Lyes Salem : Madjid
Sam Karmann : le généticien
Brigitte Roüan : La détective

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.