BARBARA : Comme un oiseau sans aile

barbaraaffichePourquoi aller voir un film sur Barbara quand on déteste Barbara ? Voilà une très bonne question que j’aurais mieux fait de me poser avant d’aller voir ce film. Peut-être parce que les critiques étaient particulièrement élogieuses. Mais la présence de Matthieu Amalric derrière la caméra aurait du m’alerter. En effet, il s’agit typiquement du genre d’acteur ou réalisateur français auquel une certaine intelligentsia hexagonale va tout pardonner. A commencer par une profonde médiocrité.

Barbara est un film où rien n’est maîtrisé. Rien ne semble être traité avec le minimum d’application et de consistance requis. Visiblement après avoir trouvé une manière réellement originale de traiter son sujet (je lui reconnais cette indéniable qualité), Matthieu Amalric s’est totalement désintéressé du reste. Raconter une histoire ? Superflu ! Alors lui donner du rythme où de l’épaisseur aux personnages, vous n’y pensez même pas ! Ce film est d’une paresse artistique crasse et le spectateur n’a au final qu’un ennui profond à se mettre sous la dent.

barbaraOn se demande encore en voyant Barbara comment Jeanne Balibar peut être aussi incroyable, alors que personne ne semble se dire que comme toute actrice, elle aurait peut-être besoin d’être dirigée. Mais comme Matthieu Almaric est occupé à nous livré ses mimiques et ses effets de jeu les plus éculés, il oublie qu’il est aussi réalisateur. Elle nous offre les quelques moments de grâce de ce film qui sans cela aurait été un pur naufrage. Reste aussi évidemment la musique de la dame en noir. Ceux qui l’apprécient trouveront là une raison pour ne pas totalement jeter ce film. Quand ce n’est pas le cas, comme moi, le temps paraît démesurément long…

LA NOTE : 07/20

Fiche technique :
Production : Waiting for Cinema, Aliceleo
Réalisation : Mathieu Amalric
Scénario : Mathieu Amalric, Philippe Di Folco
Montage : François Gédigier
Photo : Christophe Beaucarne
Décors : Laurent Baude
Distribution : Gaumont distribution
Musique : Barbara
Durée : 97 min

Casting :
Jeanne Balibar : Brigitte, Barbara
Mathieu Amalric : Yvan, le réalisateur
Vincent Peirani : Roland Romanelli
Aurore Clément : Esther, la mère
Fanny Imber : Marie Chaix
Grégoire Colin : Charley Marouani, le producteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.