LES BONNES MANIERES : Les bonnes idées

lesbonnesmanieresafficheLes films de genre ont souvent ce charme particulier lié à un manque de moyen par rapport à ce qui serait nécessaire, le fantastique ou l’horreur exigeant souvent quelques effets spéciaux. Mais comme ce genre de film est le fruit de cinéastes plein d’imagination, ils se débrouillent souvent pour contourner ces contraintes en faisant beaucoup avec peu. Ce sont un peu les McGyver du cinéma. Au Brésil comme ailleurs. La preuve avec les Bonnes Manières, un film qui ne bénéficie certainement pas du budget le plus colossal de l’histoire du cinéma, mais de beaucoup de bonnes idées.

Raconter quoi que ce soit à propos de l’histoire de les Bonnes Manières serait relativement criminel. En effet pendant une bonne moitié du film, le scénario est construit pour nous dévoiler très lentement le fond de l’intrigue. La deuxième partie sera plus directe mais la première est un peu comme un strip-tease scénaristique. Anticiper l’effeuillage revient à priver le spectateur d’une partie du plaisir. En tout cas, la narration est remarquablement construite pour masquer le plus longtemps possible le fin mot de l’histoire. Cette première partie constitue vraiment l’aspect le plus intéressant de ce film, la seconde étant nettement plus classique.

lesbonnesmanieresMarco Dutra et Juliana Rojas signent donc un film imaginatif et qui tire pleinement partie des moyens à leurs dispositions. Les quelques effets spéciaux sont d’ailleurs plutôt réussis, même si on sent bien qu’il n’était pas possible d’en abuser. C’est un vrai plaisir de voir un film qui mise avant tout sur la qualité d’écriture du scénario, plutôt que dans la surenchère visuelle. Les Bonnes Manières n’en devient pas pour autant génial, mais il permet au spectateur de sortir de la salle pleinement satisfait.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Marco Dutra et Juliana Rojas
Scénario : Marco Dutra et Juliana Rojas
Costumes : Kiki Orona
Photographie : Rui Poças
Montage : Caetano Gotardo
Musique : Guilherme Garbato et Gustavo Garbato
Durée : 135 minutes

Casting :
Isabél Zuaa : Clara
Marjorie Estiano : Ana
Miguel Lobo : Joel
Cida Moreira : Mme Amélia
Andrea Marquee : Ângela
Felipe Kenji : Maurício
Nina Medeiros : Amanda
Neusa Velasco : Dona Norma
Gilda Nomacce : Gilda
Eduardo Gomes : le professeur Edu
Hugo Villavicenzio : Hugo
Adriana Mendonça : Cida
Germano Melo : le docteur Ciro Poças

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.