I FEEL GOOD : Nous aussi

ifeelgoodafficheCertains réalisateurs ont des univers bien à eux. D’un seul coup d’œil (bon parfois, deux ou trois), on reconnaît que ce sont eux derrière la caméra. Au moins font-ils des films personnels qui leur ressemblent, même si on peut aussi trouver qu’ils ne se renouvellent guère. Gustave Kervern et Benoît Delépine sont de ceux-là. I Feel Good ravira donc tout ceux qui auront aimé Mammuth ou le Grand Soir. Les autres, c’est moins sûr, si on en croit les commentaires négatifs de certains spectateurs. Il serait pourtant dommage de passer à côté de cette jolie fable pleine d’ironie et de poésie.

Si vous allez voir I Feel Good pensant aller voir une comédie où tout est à prendre au premier degré, vous ferez à coup sûr parti des déçus. Mais si vous êtes prêt à tomber sous le charme d’une histoire sortant des sentiers battus, alors n’hésitez plus. On retrouve un univers peuplé de « petites gens », un peu cassés, un peu paumés, mais particulièrement attachants. Des personnages profondément imparfaits, mais sur lesquels Gustav Kervern et Benoît Delépine posent un regard plein de tendresse et de douceur. Ils ne tombent jamais dans le misérabilisme, riant avec leurs personnages, jamais de leurs personnages. Alors on entre dans cette histoire comme dans le peignoir que porte Jean Dujardin au début du film.

ifeelgoodOn sourit souvent devant I Feel Good. On rit peut-être rarement aux éclats, mais on se sent toujours amusé par un comique de situation qui nous amène de surprises en surprises. L’imagination de Gustav Kervern et Benoît Delépine est florissante et le spectateur est heureux de partager leur vision du monde, un rien naïve, mais qui donne un peu de foi en l’humanité. Le fond social derrière le propos est réel et la poésie qui le soutint ne lui donne que plus de force. Le film n’a rien d’une démonstration, il y a une vraie volonté de distraire. Une volonté couronnée de succès, portée une nouvelle fois par un casting de premier ordre. Les deux compères font peut-être des petits films d’auteur, mais y convient toujours des stars avec une grande réussite. Puissent-ils continuer longtemps !

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation et scénario : Gustave Kervern et Benoît Delépine
Assistant réalisateur : Gérard Bonnet
Décors : Madphil, assisté de Ludovic Eberling
Costumes : Agnès Noden
Directeur de la photographie : Hugues Poulain
Montage : Stéphane Elmadjian, assisté de Matthilde Carlier
Son: Guillaume Le Braz
Montage son : : Axel Steichen
Musique : Les Motivés2
Producteurs : Benoît Delépine, Marc Dujardin et Gustave Kervern
Producteur associé : Charles-Édouard Renault
Directeur de production : Philippe Godefroy
Durée : 103 min

Casting :
Jean Dujardin : Jacques Pora
Yolande Moreau : Monique Pora
Jean-Benoît Ugeux : Vincent
Joseph Dahan : Manu
Lou Castel : Gregory
Jean-François Landon : Jean-François,
Jana Bittnerova : Béatrice
Elsa Foucaud : Corinne
Oleg Kupchik : le docteur Ursus
Xavier Mathieu : Poutrain
Marius Bertram : Mario
Joël Seria : M. Pora
Jeanne Goupil : Mme Pora
Frédéric Felder : Tarzan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.