LE RETOUR DE MARY POPPINS : Retour en douceur

leretourdemarypoppinsafficheCertaines personnes nous quittent ou simplement la vie nous les fait perdre de vue. Pour certaines on attend ou on espère un retour. Pour d’autres, on n’y pense pas vraiment. On aura plaisir à les recroiser mais sans attente particulière. J’aime profondément Mary Poppins, le film original, mais j’avoue que quand j’ai vu que le Retour de Mary Poppins était annoncé, ça ne m’a guère ému. Sans doute parce que je m’attendais plutôt au pire qu’au meilleur. Mais rassuré par des critiques globalement positives, je m’y suis rendu sans crainte. Et effectivement le spectacle est plaisant. Mais loin d’être inoubliable.

En confiant à Rob Marshall la réalisation du Retour de Mary Poppins, les producteurs ont décidé de ne prendre aucun risque. Au final, le film est la comédie musicale très classique, certains diront vintage, à laquelle on pouvait s’attendre. L’esprit du premier épisode est totalement respecté. Mais du coup, on finit par se demander s’il s’agit vraiment d’une suite et non plutôt d’un remake. Personnellement, je regrette vraiment ce manque caractérisé d’audace sur la forme et sur le fond. Visuellement et musicalement, le même film, à quelques détails près, aurait pu être réalisé dans les années 60. On pouvait s’attendre, pour ne pas dire espérer, une vision beaucoup plus moderne du mythe. Ce n’est pas ringard pour autant, mais jamais vraiment surprenant en tout cas.

leretourdemarypoppinsLe manque d’audace se ressent aussi cruellement sur le fond. Le Retour de Mary Poppins se contente d’être un film gentillet, qui ravira petits et grands, et surtout les petits (ou les grands enfants). En soi, ce n’est pas un problème, l’original étant dans cette veine. Ce qui est beaucoup plus frustrant est que le scénario touche du doigt de nombreux thèmes : la nostalgie, le rapport à l’enfance, le deuil… Jamais il ne s’y engouffre vraiment pour donner à ce film une tout autre dimension, peut-être plus « adulte », mais qui aurait surtout pour donner quelque chose de beaucoup plus intéressant. Au-milieu de tout ça, Emily Blunt campe une Mary Poppins beaucoup plus discrète que l’originale. A la fois, n’est pas Julie Andrews qui veut. Un retour qui n’a donc rien d’infamant, mais qui n’appelle pas forcément le retour du retour.

LA NOTE : 11,5/20

Fiche technique :
Production : Marc Platt Productions, Walt Disney Pictures
Distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Réalisation : Rob Marshall
Scénario : David Magee, inspiré du livre de Pamela L. Travers
Montage : Wyatt Smith
Photo : Dion Beebe
Décors : John Myrhe
Musique : Marc Shaiman, Scott Wittman
Directeur artistique : Niall Moroney
Durée : 130 min

Casting :
Emily Blunt : Mary Poppins
Lin-Manuel Miranda : Jack
Ben Whishaw : Michael banks
Emily Mortimer : Jane Banks
Pixie Davies : Annabel Banks
Nathanael Saleh : John Banks
Joel Dawson : Georgie Banks
Meryl Streep : Topsy Poppins
Colin Firth : William Weatherall Wilkins
Julie Walters : Ellen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.