MARIE STUART, REINE D’ECOSSE : Femmes de tête

mariestuartreinedecosseafficheImaginer une histoire valant le coup d’être racontée, avec une grande et belle intrigue et de grands et beaux personnages, représente un exercice difficile. Heureusement, l’Histoire, celle avec un grand h, recèle déjà bien des épisodes pouvant rassembler ces deux caractéristiques. Il suffit d’en s’en inspirer pour en faire un film. C’est ce que Josie Rouke a fait pour nous proposer Marie Stuart, Reine d’Ecosse. Une réalisatrice qui quitte le monde du théâtre pour rejoindre celui du 7ème art. Ses débuts sur grand écran sont au final plutôt réussis, même si le film n’est pas dénué d’imperfections.

On peut s’en douter à la lecture du titre, mais l’histoire est principalement centrée sur l’histoire d’un seul et même personnage. On peut parler de biopic, même si le terme semble un peu incongru pour un film en costumes qui nous emmène au XVIème siècle. Cependant, dans le dernier quart d’heure, le propos se recentre brutalement sur un autre personnage. Ce changement de cap semble un peu étrange et ne permet pas à Marie Stuart, Reine d’Ecosse de connaître la conclusion qu’il aurait mérité. En effet, malgré quelques longueurs, le reste du film ravira à la fois les curieux avides de parfaire leur culture historique et ceux qui se contenteront d’apprécier l’intrigue pleine de rebondissements et de tension. C’est toujours dommage de finir sur une impression quelque peu négative, mais il serait injuste de décrier de trop le film dans sa globalité.

mariestuartreinedecosseJosie Rourke a bénéficié pour Marie Stuart, Reine d’Ecosse d’un casting de premier ordre qu’elle dirige avec maestria. Saoirse Ronan livre là une prestation remarquable, confirmant, après Ladybird, qu’elle est une actrice extraordinaire, encore bien trop sous-utilisée. En face d’elle, Margot Robbie, découverte dans Suicide Squad, prouve qu’elle peut être promise à une immense carrière d’actrice pouvant changer de peau à chaque rôle. Ce merveilleux duo de commédiennes est parfaitement mis en valeur par une réalisation élégante, même si elle sombre parfois dans quelques petits excès. Les costumes et les décors ne transpirent pas les moyens sans limite, mais parviennent à donner vie à cette histoire de manière réaliste, à défaut d’être particulièrement spectaculaires. Beaucoup de raisons d’apprécier ce film au final donc.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Production : Focus Features, Perfect World Pictures, Working Title films
Distribution : Universal Pictures International France
Réalisation : Josie Rourke
Scénario : Beau Willimon, inspiré de la biographie de John Guy
Montage : Chris Dickens
Photo : John Mathieson
Décors : James Merifield
Musique : Max Richter
Durée : 124 min

Casting :
Saoirse Ronan : Marie Stuart
Margot Robbie : La Reine Elisabeth I
Jack Lowden : Lord Darnley
Joe Alwyn : Robert Dudley
David Tennant : John Knox
Guy Pearce : Sur William Cecil
Gemma Chan : Bess de Hardwick
Ismael Cruz Cordova : David Rizzio
Adrian Lester : Lord Randolph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.