LE MYSTERE HENRI PICK : Pas vraiment à la page

lemysterehenripickafficheFace à un film avec une actrice qu’on adore et un acteur qui nous horripile, notre cœur balance. Le mien a longtemps hésité devant le Mystère Henri Pick. En effet, je suis loin d’être le plus grand admirateur de Fabrice Lucchini, quand j’ai une affection particulière pour Camille Cottin. Pendant longtemps la réponse a plutôt penché vers la négative. Mais les conseils d’un collègue et, il faut l’avouer, le hasard des horaires m’ont conduit à aller le voir. Au final, il ne souffre pas des défauts que je pouvais lui prêter a priori. Malheureusement, il en possède d’autres qui ne permettent pas à cette histoire de se montrer assez convaincante pour emporter une totale adhésion.

Je dois écarter toute responsabilité de Fabrice Lucchini concernant le caractère quelque peu décevant du Mystère Henri Pick. Pour une fois, il fait preuve d’une certaine retenue, ne gâchant pas son personnage par ses simagrées excessives habituelles. Mais d’où vient le problème alors ? Il provient avant tout d’un dénouement qui ne colle pas bien avec l’équilibre général du film. Difficile d’en dire plus sans rien révéler. En tout cas, j’en suis sorti sur une vraie note négative. Et dans un film où on attend tout du long la résolution d’un mystère, il est évident que quand la révélation finale est décevante, c’est tout le film qui en pâti. Tout le reste devient quelque peu vain et perd de son sens. On en oublie alors tout ce qui aurait pu donner un vrai charme à ce film.

lemysterehenripickEt si je parle de charme, vous vous doutez bien que Camille Cottin n’y est pas pour rien. Je ne suis peut-être pas très objectif, mais elle fait preuve une nouvelles fois d’une très belle présence à l’écran avec un naturel et une simplicité déconcertants. Le duo qu’elle forme avec Fabrice Lucchini fonctionne parfaitement bien et on ne peut vraiment rien leur reprocher. Il restera donc un des films de Rémi Bezançon que j’aurais le moins apprécié, même si sa carrière (voire même les différentes parties de ses films) a toujours été assez inégale. Enfin, il aura bien l’occasion de faire mieux la prochaine. C’est en tout cas, tout le mal qu’on lui souhaite.

LA NOTE : 09/20

Fiche technique :
Production : Mandarin cinéma, Gaumont production, Scope pictures, France 2 Cinéma
Distribution : Gaumont
Réalisation : Rémi Bezançon
Scénario : Rémi bezançon, Vanessa Portal, romand e David Foenkinos
Montage : Valérie Deseine
Photo : Antoine Monod
Décors : Maamar Ech-Cheikh
Musique : Laurent Perez del Mar
Durée : 100 min

Casting :
Fabrice Luchini : Jean-Michel Rouche
Camille Cottin : Joséphine Pick
Alice Isaaz : Daphné Despero
Bastien Bouillon : Frédéric Koska
Josiane Stoléru : Madeleine Pick
Astrid Whettnall : Inès de Crecy
Marc Fraize : Jean-Pierre Gourvec
Hanna Schygulla : Ludmila Blavitscky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.