BOITE NOIRE : Beaucoup de bruit pour pas grand chose

Ce n’est pas parce qu’on a déjà exploité un concept une fois qu’on ne peut pas recommencer. Sinon, beaucoup de scénaristes se retrouveraient au chômage. Ainsi le concept du film français à suspense dont le personnage central a une oreille particulièrement aiguisée revient sur nos écrans. Après le Chant du Loup, voici Boîte Noire. Après François Civil, Pierre Niney. Mais si premier de ces films avait représenté une grande réussite et une petite surprise, le second comporte trop de faiblesses pour emporter notre enthousiasme. Pas de quoi s’envoyer en l’air en tout cas.

Boîte Noire est d’une facture finalement assez classique au-delà de l’originalité du fait que l’enquête se déroule uniquement (ou presque) à partir d’un enregistrement audio qu’il faut interpréter et décoder. L’intérêt de cet élément assez rare, même si vu récemment, a certainement été surestimé par Yann Gozlan qui fait traîner son scénario en longueur. Les fausses pistes s’enchaînent, l’intrigue tourne en rond, avant un final pas si surprenant que ça. En lambinant en route ainsi, les occasions de proposer des incohérences et des éléments pas très convaincants se multiplient et le film n’en est pas dénués. La curiosité du spectateur reste tout de même forte jusqu’à la fin, mais il découvrira la vérité sans émotion et avec une satisfaction mesurée.

Copyright WY PRODUCTIONS 24 25 FILMS

Les limites du films se ressentent aussi dans la performance des interprètes. Pierre Niney ne tient pas là son rôle le plus marquant. Son personnage tient du stéréotype et il peine à lui donner un peu d’épaisseur et un supplément d’âme. A l’image du scénario, il ne parvient pas à se montrer toujours convaincant. André Dussolier livre le service minimum. Au final, seule Lou de Laâge allume une petite étincelle mais pas suffisante pour enflammer tout le film. Boîte Noire n’est donc pas un long métrage réellement raté, mais certainement pas pleinement réussi. Un film qui peut donc être laissé dans sa boîte.

LA NOTE : 10/20

Fiche technique :
Réalisation : Yann Gozlan
Scénario : Nicolas Bouvet, Yann Gozlan, Jérémie Guez et Simon Moutairou
Musique : Philippe Rombi
Direction artistique : Patrick Schmitt
Costumes : Olivier Ligen
Photographie : Philippe Cottereau
Montage : Valentin Féron
Production : Wassim Béji, Thibault Gast et Matthias Weber
Production associée : Philippe Logie
Durée : 129 minutes

Casting :
Pierre Niney : Mathieu Vasseur
Lou de Laâge : Noémie Vasseur
André Dussollier : Philippe Rénier
Sébastien Pouderoux : Xavier Renaud
Olivier Rabourdin : Victor Pollock
Guillaume Marquet : Antoine Balsan
Mehdi Djaadi : Samir Anne
Azoulay : Caroline Delmas
Aurélien Recoing : Claude Varins
André Marcon : Dorval
Philippe Maymat : Le commandant de bord
Quentin d’Hainaut : l’agent de sécurité
Lorène Devienne : Jeanne, l’hôtesse cockpit
Grégori Derangère : Alain Roussin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.