LA RENTREE DU BON PIED !

rentreeEt voilà, j’ai donc repris le chemin de l’école… Enfin du bureau ! J’ai retrouvé les copains, les copines… Enfin les collègues… Ah oui, mais non, c’est vrai que je n’en ai pas ! Je ne retrouve même pas mon Président qui est parti en vacances, sans faire le nécessaire pour que je sois payé ce mois-ci !

Mais bon, plaie d’argent n’étant pas mortelle, cela n’entame pas une seule seconde mon bonheur, oui mon bonheur, de reprendre une activité normale comme dirait l’autre. Rassurez-vous, je ne suis pas devenu workaholic, ce n’est pas mon genre. Mes deux premiers réveils furent très difficiles et j’avoue m’être accordé un peu de rab de sommeil ! Mais promis, demain, je me lève à 8h pour de vrai !

Pourquoi tant d’enthousiasme me direz-vous ? Ce n’est pas que grâce à ma nouvelle imprimante, noire et très élégante, qui en plus imprime mieux et plus vite ! Non, c’est juste que j’aime vraiment mon boulot, la liberté qu’il m’offre, à 15 minutes à pied de chez moi ! Je ne le vis donc pas comme une contrainte, même si le chèque à la fin du mois n’est pas assez épais à mon goût. Mais bon, il ne tient qu’à moi de profiter un peu moins de la liberté et de bosser un peu plus !

Il y’a aussi la rentrée politique qui s’annonce et qui devrait m’offrir une année très enrichissante. En effet, à Viroflay, nous sommes en pleine révision du Plan Local d’Urbanisme, qui est justement le sujet dont je m’occupe principalement. Bien sûr, ça va être beaucoup de boulot, pour un résultat qui sera forcément loin d’être à la hauteur du travail fourni. Mais si je ne croyais pas que notre boulot d’opposition sert vraiment à infléchir le cours des choses, même un petit peu (et c’est objectivement le cas !), je ne sacrifierais pas autant de soirée de Ligue des Champions pour des réunions pas toujours hyper passionnantes.

Et puis, la dernière et vraie bonne raison pour ne pas être grognon à l’heure de reprendre le boulot, c’est aussi que je suis jeune, en bonne santé, que mes problèmes d’argent sont quand même objectivement des problèmes de riches (ou au moins de classe moyenne supérieure), qu’il fait beau, que j’ai la chance de vivre dans un pays où chacun jouit d’un minimum de liberté (même s’il faut rester vigilant !), que j’ai beaucoup d’amis qui sont tous des êtres exceptionnels, que Tarantino est un génie, que le PSG a réussi son début de saison, que la SAUR a donné son accord pour financer mon projet d’écologie territoriale sur la Plaine de Versailles… Bref, parce que la vie est belle ! Certes j’aurais bien envie de dire « vivement fin juillet prochain et mes prochaines longues vacances ! ». Mais il y’a tellement de choses merveilleuses à vivre d’ici là que ça vaut peut-être le coup de prendre le temps de les apprécier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.