LIGNE DROITE ET CHEMIN SINUEUX

teddyrinerchampiondumondeCe week-end nous avons pu voir deux façons d’utiliser un immense talent. Certes, les deux conclusions furent heureuses pour le sport français, mais les parcours nettement moins.

D’un côté, Teddy Riner, 20 ans qui vient de conquérir le plus tranquillement du monde son troisième titre de champion du monde de judo. Tellement tranquillement qu’on est déjà en train de s’interroger pour lui sur les prochains challenges qui pourraient le motiver. Certes, d’ici 2012, on est tranquille, Teddy Riner restera sur les tatamis pour conquérir l’or olympique, après son « échec » tout relatif de Pékin.

Evidemment, rien ne dit que l’année prochaine un champion de même envergure que lui ne surgira pas pour le mettre en difficulté. En attendant, à un âge où bien des sportifs sont encore affublés du titre d’espoir, Teddy Riner aura été ce que tout sportif aspire à être. Le meilleur, sûr de sa force et dominateur !

francebelgiquebasketDe l’autre côté, l’équipe de France de basket a réussi à se qualifier pour le prochain Euro de basket par la plus petite des portes. Ils auraient cherché à le faire exprès, ils n’y seraient par arrivés. Mais comment se fait-il qu’une telle équipe, composée de telles individualités en arrivent-elles là ? Et ce, de manière récurrente !

Il y’a quelque chose que tout le talent du monde ne pourra remplacer dans le sport de très haut niveau, c’est l’implication ! Il n’y a pas de place ici pour le je-m’en-foutisme et l’a peu près ! Le niveau est trop élevé pour que l’on puisse triompher en faisant les choses à moitié, sans une totale concentration. Alors de temps en temps, au pied du mur, elle se réveille et nous démontre qu’elle est bien une des meilleures équipes d’Europe.

Peut-être que cette équipe deviendra championne d’Europe d’ici un mois. Peut-être que cela soulèvera plus d’enthousiasme que la victoire si tranquille et attendue de Teddy Riner. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Peut-être, mais si l’équipe de France de basket pouvait prendre exemple sur notre judoka et arrêter de créer le péril elle-même, pas sûr qu’on l’aimerait moins…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.