TAXE MOI SI TU PEUX !

potdechappementtaxecarboneBon ok, le blog actualités ne colle pas toujours à cette dernière… Mais bon que voulez-vous, j’ai une vie… Mais peut-être que je pourrais penser à écrire mes billets au bureau au lieu de jouer au Spider-solitaire quand je m’accorde une pause…

La taxe carbone est-elle une bonne idée ? Bien sûr que non… Comme toute idée prise isolément pour traiter un problème de cette complexité. Ce n’est qu’inclus dans une politique globale et portant sur de multiples aspects du problème qu’une telle mesure peut se révéler efficace.

Car on ne peut inciter les gens à changer de comportement que s’ils ont le choix entre deux possibilités. C’est le cas dans beaucoup de nos achats du quotidien, où nous pouvons choisir entre plusieurs produits, aux vertus environnementales différentes. Dans ce cas là en taxant suffisamment le produit le plus polluant, on incite le consommateur à porter son choix sur une solution moins nocive pour l’environnement.

Mais dans le cas qui nous intéresse, qui peut croire que la taxe carbone va inciter les gens à moins rouler ou à isoler leur appartement ? Il n’est pas besoin de taxer le fuel ou le gaz pour constater l’effet d’une hausse de leur prix. Il suffit de se rappeler le cours du pétrole il y’a un peu plus d’un an, avant la crise, quand le baril se vendait le double d’aujourd’hui. Et bien, l’impact sur les comportements fut minime. Alors ce n’est pas une taxe à 15cts la tonne de CO2 qui va changer quoique ce soit.

De plus, la plaisanterie va plus loin. On nous promet que les plus défavorisés, « ceux qui n’ont pas le choix », se verront redistribuer le montant de la taxe carbone sous une forme ou sous une autre… Donc, si je résume, ceux qui peuvent la payer, la paieront, les autres seront remboursés… Mais alors, expliquez moi qui va changer de comportement ?

Cette histoire de taxe carbone n’est donc qu’une vaste plaisanterie, un alibi utilisé par le gouvernement pour se donner bonne conscience et peindre en vert sa politique sociale si injuste (je défiscalise les successions et les revenus des plus fortunés et je taxe la consommation des ménages !). Et les réactions des Verts dans cette histoire montrent bien la démagogie et l’irresponsabilité de ce parti.

Je suis pourtant le premier à penser que taper dans le porte-monnaie est sûrement le meilleur moyen de faire avancer les choses. Mais encore une fois, cela n’est valable que si le consommateur a le choix. Dans le domaine de l’automobile, il faut continuer d’investir dans le recherche pour une alternative crédible au moteur à essence d’aujourd’hui. Dans le domaine du logement, les solutions existent déjà mais seuls les propriétaires-occupants ont intérêt à le mettre en œuvre. Si quelque chose devait être taxé, ce sont les revenus fonciers des propriétaires louant des logements énergiquement « indignes » ! Mais taxer ces gens-là, ce serait taxer les électeurs de l’UMP… et ça pas question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.