LYON, PETIT GRAND D’EUROPE

liverpoollyonLyon vient de nous offrir une très belle soirée de football. Il vient également de signer une performance quasi historique, même si Marseille avait ouvert la voix deux ans auparavant. Mais entre la victoire surprise de l’OM et celle de l’OL ce soir, il y’a un monde.

On savait Liverpool handicapé par les blessures et sur une mauvaise dynamique, et du coup, on s’attendait presque à un tel résultat. C’est avant tout le signe que l’Olympique Lyonnais est devenu un acteur récurent et majeur de la Ligue des Champions. Ses exploits passés contre le Bayern et le Real Madrid nous ont habitué à voir les Lyonnais triompher de grands d’Europe lors des phases de poule.

Mais si le Lyon de Le Guen et Houiller avait parfois atteint des sommets dans son niveau de jeu, le Lyon de Puel a peut-être réalisé une performance qui fait de ce club définitivement un « petit » grand d’Europe. En effet, ce n’est pas en signant une performance exceptionnelle que Lyon a triomphé, mais en faisant preuve de solidité, de maturité, de sang-froid et de capacité à prendre des initiatives, malgré le contexte. Des qualités qui manquent si souvent aux clubs français.

Combien de fois avons-nous entendu « l’expérience a parlé » après une défaite qui nous semblait injuste (Marseille-Milan en fut le dernier exemple). Ce soir, l’expérience était au moins autant du côté lyonnais que de celui de Liverpool. Pas de fébrilité, pas de jambes qui flanchent, pas d’équipe qui regarde jouer l’autre. Bref, un vrai match de Ligue des Champions, avec une vraie équipe de Ligue des Champions. Une équipe nommée Olympique Lyonnais.

Pour devenir un grand d’Europe tout court, Lyon devra aller au bout et remporter la coupe aux grandes oreilles. Mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.