CHAPEAU MONSIEUR LOEB !

sebastienloebSebastien Loeb a encore renforcé sa place au panthéon du sport français. En devenant pour la 6ème fois consécutive champion du monde des rallyes, on peut même dire que c’est au panthéon du sport mondial qu’il est entré, s’il n’y était pas déjà. Son statut de sportif préféré des français n’est donc en rien usurpé. Pour une fois que notre pays ne tombe pas amoureux d’un éternel loser.

Cependant, on ne peut s’empêcher de se poser un certain nombre de questions quant à la valeur réelle de ses exploits. C’est toujours le cas pour les champions qui écrasent leur discipline de manière insolente. Sont-ils vraiment des champions exceptionnels ou bien est-ce la concurrence qui n’est pas à la hauteur ? Si quelques sports comme l’athlétisme permettent de juger les performances dans l’absolu, grâce aux chronomètres, la plupart des sports ne possèdent pas de tels points de comparaison. Cela donne donc lieu à d’interminables débats. De vains débats certes, mais que toute personne aimant ne serait-ce qu’un tantinet le sport adore mener.

Même si ce sixième titre fut remporté in-extremis, Sebastien Loeb profite sûrement d’un certain désamour du sport automobile en général, et du rallye en particulier. Quand on sait que le plateau des constructeurs n’est plus composé que de Citroën et Ford, on sent bien que ce sport a un peu de mal à exister à l’ombre de la F1. Il manque à Sebastien Loeb un rival. Des rivaux, il en usé quelques uns, mais pas de rival capable de le battre.

Sebastien Loeb se retrouve un peu dans la peau d’un Federer du temps où ce dernier enchaînait les Petits Chelems avec trop de facilité pour que ça ne paraisse pas louche. D’ailleurs, on ne peut le nier, l’arrivée de Nadal et un degré moindre Djokovic, a considérablement ralenti la constitution de son formidable palmarès. C’est donc qu’avant eux, la concurrence n’était pas au niveau. Mais qu’il arrive encore à gagner des titres du Grand Chelem, bien que cette dernière se soit considérablement renforcée, ne leur donne que plus de valeur et a fait définitivement taire les sceptiques !

Faut-il donc espérer pour Sebastien Loeb qu’il soit battu l’année prochaine pour mieux reconquérir son titre en 2011 ? Pour la légende peut-être, mais pas sûr que le compétiteur qu’il est soit d’accord. Et pas sûr qu’aucun de ses rivaux ne soit capable de l’en empêcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.