VIVEMENT LA SAINT-PATRICK !

stvalentinVous l’avez peut-être déjà remarqué, mais des journées dédiées à thème particulier, il y’en a de deux sortes. Celles qui sont relatives à un fléau : les guerres de toute sorte, la misère, le SIDA, le cancer, la lèpre, l’ongle incarné, les mines antipersonnelles, le cheval… Bref tous les trucs à éradiquer. Il y’a également celles qui sont là pour soutenir des personnes qui souffrent d’un handicap : les aveugles, les paraplégiques, les hémiplégiques, les autres plégiques, les sourds, les unijambistes, les femmes…

Alors dans quelle catégorie doit-on ranger la St Valentin ? J’entends déjà tous les contradicteurs habituels qui vont me dire que j’ai oublié une troisième catégorie dans laquelle on peut ranger la fête des mères et la fête des pères. Et bien ceux-là n’ont pas encore eu trois adolescents à la maison. Je suis convaincu que les créateurs de ces deux célébrations ont simplement voulu compenser tous ce que leur affreuse progéniture leur faisait subir le reste de l’année.

Revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos amoureux. Enfin, à vrai dire, il n’y a guère de différence entre les deux. Ce que j’adore quand on est célibataire, c’est la manière condescendante dont vous regardent les gens en couple en vous souhaitant « Ne t’inquiète pas, ça t’arrivera aussi… ». Oui, ok, y’a des couples qui font envie, mais y’en a quand même beaucoup qui te rassurent et te font penser que tu es très bien tout seul.

En fait, plus conne est la personne avec qui votre interlocuteur est, plus elle va te souhaiter de connaître le même sort. En effet, au fond, il s’en fout totalement de tes malheurs, il s’en tamponne le coquillard même. Il cherche juste ton approbation. Il y’a chez lui une réelle angoisse qu’il cherche à calmer. Ce qu’il cherche vraiment, c’est que tu lui confirmes qu’il est bien heureux et que, du coup, tu es super jaloux. Vu qu’il pratique la méthode coué pour se convaincre qu’il est avec une personne formidable, il est l’affût du moindre indice pouvant aller dans ce sens, quitte à tendre des perches aussi grosses que son aveuglement. Et comme on peut être célibataire et gentil, on acquiesce. Et si on espère que sa relation dure encore longtemps, ce n’est pas tant qu’on veuille son bonheur, on cherche juste à reculer le plus possible le moment où il viendra nous pleurer sur l’épaule. Et ce jour-là, encore une fois, on fera preuve de compassion, en ne répondant pas « pauvre con(ne), tu as eu exactement ce que tu as cherché, on a tous vu que c’était un(e) enculé(e) » mais « oui, oui, je comprends, ça fait mal et tu ne mérites pas ça ».

Pour illustrer mon propos, je vais juste citer deux anecdotes tirées de mes aventures sur Meetic (oui, oui, promis, j’écrirai un roman là-dessus). Tout d’abord, une fille très sympa, bien que flic, comme quoi ça arrive, qui avait une passion dans la vie : chanter ! Ca transparaissait à travers elle et j’ai quelques titres enregistrés en studio sur mon ordinateur qui me font dire, qu’en plus de ça, elle avait un réel talent. Elle faisait de la scène régulièrement et cela faisait partie intégrante de ce qu’elle était. C’était se façon de s’épanouir, de s’exprimer. Un jour elle m’a raconté qu’elle avait rencontre un type génial, formidable, fantastique, merveilleux… Zou, en six mois, ils se sont mis la bague au doigt. C’est beau non ? Oui enfin je suis tombé de l’arbre le jour où elle m’a dit « il n’aime pas quand je chante, ça me fait rencontrer d’autres gens ». Un type merveilleux qu’elle disait…

L’autre était une jeune fille qui avait envoyé un mail de détresse à tous ses amis, expliquant que son mec s’était barré en vacances au ski avec ses potes, la laissant organiser leur emménagement toute seule, qu’elle avait plein d’emmerdes et qu’il semblait n’en avoir rien à foutre. Bref, un mec top… Et bien un mois après, elle m’annonce tout guillerette qu’elle est.. enceinte !

Bon ok, aucune des deux n’avait inventé l’eau tiède. Donc si l’amour rend con, il faut admettre qu’il y’a parfois un terreau propice. Si on a inventé la St Valentin, c’est bien que l’amoureux de base a besoin d’une date au calendrier pour se rappeler qu’il faut être attentionné au moins une fois par an. Sans cela, le connard ordinaire n’aurait même pas un jour pour rattraper l’autre.

Mais bon, avouons-le, la St Valentin, c’est un truc que l’on fête pour faire plaisir à sa copine. C’est le jour où, en tant qu’homme, on est censé être gentil, imaginatif, attentionné et bien sûr offrir un cadeau à sa chère et tendre. La réciproque est vraie ? Mon oeil ! Si on devait faire une version masculine du 14 février, ce serait la journée « steack et pipe », pas une journée pleine de poésie, de romantisme et de raffinement.

Pourquoi nos copines nous font-elles la gueule si on oublie la St Valentin ? En fait, soit la fille vous en veut tout simplement parce qu’elle n’a pas eu son cadeau, soit cela est une expression du manque de confiance en elle-même, typique de la gente féminine. Et avec l’expérience, il vaut mieux être avec une copine de la première catégorie.

Mais pourquoi bon dieu, les filles veulent toujours qu’on leur apporte des preuves qu’on les aime ? Pourquoi, elles ne se demandent pas plutôt si on leur donne ne serait-ce que des indices du contraire ? Pourquoi ne comprennent-elles pas que douter constamment de nos sentiments est la principale raison pour laquelle on finit toujours par avoir enfin de faire l’amour sauvagement à sa secrétaire ? Pourquoi Megan Fox n’est elle jamais dans mon lit ? Ok, la dernière question n’a rien à voir avec le sujet…

Enfin, la St Valentin, c’est important, c’est la pub qui me le dit. Cependant, dès demain, elle va me raconter qu’il faut que je pense déjà à acheter des œufs en chocolat pour Pâques. En fait, je crois que j’ai trouvé ma vocation. Dans la vie, il faut être polyvalent. Alors désormais, je serai boulanger pour l’Epiphanie, crêpier pour la Chandeleur, bijoutier pour la St Valentin, chocolatier pour Pâques, fleuriste pour la Fête des mères, marchand de cravates pour la fête des pères, vendeur de confettis pour le 14 juillet, costumier pour Halloween et bien sûr, marchant de jouets pour Noël ! Si avec ça, je ne travaille pas plus pour gagner plus !

En attendant, la prochaine fois qu’on me demandera, ce que je fais pour la St Valentin, je sais ce que je répondrai : j’attends la St Patrick…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.