MIDNIGHT BOOM (The Kills) : L’important, c’est le dialogue !

midnightboomthekillsEtes-vous plutôt rock britannique ou rock américain ? Voici un débat aussi passionnant que OM ou PSG, Coca ou Pepsi, Nike ou Adidas, à voile ou à vapeur, avec ou sans sel, salade, tomate, oignon ? Et bien The Kills vous propose de s’affranchir enfin de cette querelle transatlantique. En effet, ce groupe est composé de Alison Mosshart, chanteuse américaine, et de Jamie Hince, guitariste anglais. Vive la solidarité entre les peuples !

Quand j’ai commencé à écouter Midnight Boom, un album sorti en 2008, j’ai commencé par me demander ce que j’avais encore pu télécharger. Mais très vite, mes oreilles ont commencé à vibrer sur des ondes positives. En effet, l’album monte en puissance sur les trois premières chansons pour atteindre des hauteurs tout à fait appréciables. Certes, cela retombe un peu pour les trois derniers morceaux, mais l’ensemble est vraiment de qualité et plutôt surprenant.

The Kills navigue entre le pop et le punk, avec le même bonheur. Il parsème également sa musique d’un peu d’électro. Mais ce sont dans ces moments-là que l’album dérape un peu. Il s’agit sans doute là d’un goût personnel, mais c’est évident que c’est un genre qu’ils maîtrisent nettement moins et pour lequel leur inspiration et leur créativité sont nettement moindre. Cela apporte, certes, un peu de variété dans les styles présents sur l’album, mais cela le tire malheureusement plutôt vers le bas. Mais bon, comme je l’ai déjà dit, cela n’est pas suffisant pour nous gâcher le plaisir que l’on ressent à l’écoute de Midnight Boom.

Les morceaux sont soit chantés entièrement par Alison Mosshart, soit il s’agit d’un dialogue entre elle et Jamie Hince. C’est dans cette configuration que les titres sont les meilleurs. Getting Down et Last Day of Magic notamment fonctionnent à la perfection sur ce schéma. Ce sont les morceaux qui ont le plus de personnalité et qui se démarquent d’une production pléthorique dans ce domaine musical.

Getting Down n’est donc pas une bombe musicale, mais un vrai disque de rock créatif. Un album qui s’apprécie de plus en plus au fur et à mesure qu’on l’écoute, même si on a garde l’envie de zapper les morceaux 09, 10 et 11. En tout cas, je suis très heureux d’être partie à la découverte de The Kills, que je ne connaissais que vaguement de nom. Getting Down est leur troisième album, j’ai donc très envie d’aller voir ce qu’avaient donné les deux précédents. De plus, un quatrième serait en préparation.

Getting Down, et plus largement The Kills, est donc pour moi une vraie découverte et une très bonne surprise. Un groupe qui gagnerait à être connu, quand on voit le succès d’un Linkin Park, au son beaucoup plus basique. Mais bon, le succès a ses mystères.

Faisons donc le tour des titres qui peuplent cet album.

1.U.R.A. Fever
Un morceau en forme d’introduction, où les deux musiciens dialoguent sur un fond musical saccadé.

2.Cheap and Cheerful
Un titre un peu électro, assez dansant, mais sans grand relief.

3.Tape Song
Une chanson au son quelque peu dissonant, avec un refrain plus énergique. Un des morceaux les plus originaux de l’album.

4.Getting Down
Les deux voix se mêlent sur un fond musical très simple, mais le contraste des deux donnent un vrai intérêt musical à ce titre.

5.Last Day Of Magic
Une chanson plutôt pop, plus classique, mais avec le même jeu de voix.

6.Hook and Line
Un titre très rock, très énergique, où Alison Mosshart lâche vraiment sa voix.

7.Black Balloon
Une chanson plus douce et mélancolique, mais qui fonctionne aussi bien que les trois précédentes.

8.M.E.X.I.C.O.
Entre l’électro et le pop, ce morceau n’est pas dénué d’énergie et de talent.

9.Sour Cherry
Une chanson un peu confuse et pas particulièrement intéressante.

10.Alphabet Pony
Un morceau électro-rock dissonant et franchement pas terrible

11.What New York Used to Be
Une chanson qui ressemble à la précédente. Avec les mêmes défauts…

12.Goodnight Bad Morning
Une ballade qui sonne comme un au revoir pour achever cet excellent album

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.