COMING SOON (New Grids) : Allez les jeunes, encore un effort !

comingsoonnewgridsIls sont sept, cinq garçons, deux filles, ils sont très jeunes, ils sont originaires d’Annecy, ils chantent en anglais. Ce sont les New Grids. Et Télérama les adore, moins un peu moins, même si le potentiel est là et ce premier album donne envie d’en voir naître d’autres.

Dans la série des mots que j’adore tellement il ne veulent rien dire, New Grids fait de l’anti-folk… Ca laisse songeur. Antigang, anticonstitutionnel, antiviral, tout ça, je vois à peu près ce que ça peut vouloir dire, mais alors anti-folk… Moi j’aurais appelé ça bêtement de la folk, assez douce certes, mais folk quand même. Enfin bon, il y’a des gens qui doivent être payés très cher pour inventer ce genre de concept et j’imagine qu’il y’a des gens qui trouvent ça très utile.

Mais revenons donc plutôt à Coming Soon, le premier album de ces très sympathiques français. Il n’est ni bon, ni mauvais, ni moyen, il tourne simplement un peu en rond, sans jamais vraiment décoller. Il manque LE morceau phare, le moment où leur talent éclaterait vraiment. L’album est plutôt bien maîtrisé, mais peut-être un peu trop. On espère, on espère et puis après le 6ème ou 7ème morceau, on commence à désespérer légèrement alors que l’on prend conscience que jamais les New Grids ne nous offriront mieux que ce qu’ils ne nous ont déjà offert.

Coming Soon est donc quelque peu frustrant, recelant un potentiel inexploité. Il manque surtout aux New Grids une voix vraiment remarquable. La folk repose souvent sur la personnalité vocale de ses légendes. Ce groupe ne sera jamais dans cette catégorie… à moins qu’ils n’arrivent à compenser. En effet, les meilleurs morceaux de l’album sont ceux où leurs voix se mélangent pour nous offrir un son beaucoup plus intéressant. C’est à mon sens la direction dans laquelle ils devront aller dans l’avenir pour se faire une place dans un paysage musical français où ils ont toute leur place, faute de concurrence.

Les autres morceaux s’écoutent parfois avec plaisir, mais jamais avec attention. Ils peuvent néanmoins constitué un excellent fond musical pour des moments de détente ou des envies de calme. C’est parfois un peu plat certes, mais jamais bâclé. Les arrangements sont de qualité et on sent tout de même que l’on est face à un vrai groupe de musique, pas un produit marketing artificiel. Le talent n’est pas encore arrivé à maturité, mais il n’y a objectivement aucune raison de penser que cela ne viendra pas par la suite.

New Grids, avec leur Coming Soon, est donc un groupe à suivre. Le manque de relief global de cet album ne gâche pas non plus totalement le plaisir que l’on a à l’écouter. Et n’enlève surtout rien à un potentiel artistique évident.

1-Memento Mori
Un petit morceau sans prétention pour servir d’introduction

2-Wolves in the City
Un duo de voix qui se répondent et qui donne un très bon résultat

3-Jack Nicholson style
Une chanson plus énergique et moins mélodieuse que la précédente, mais reste un des bons titres de cet album

4-See the Future
Une ballade au rythme très lent. Typique du manque de relief de certains morceaux de l’album.

5-Broken Heart
Une ballade plus mélodieuse avec un jeu de voix très intéressant

6-Home from the Blues
Un titre plus rock mais quelque peu lancinant.

7-Bright Tides
Un titre plus dynamique et où les voix se mélangent. Et tout de suite, le résultat est bien meilleur !

8-Private Tortures
On retrouve malheureusement sur ce titre l’aspect lancinant et un peu plat de certains morceaux

9-Big Boy
Une ballade très classique, mais qui montre aussi que l’album tourne quelque peu en rond

10-Music from the Ceiling
Un instrumental qui sonne un peu comme un break dans la playlist

11-Time Bomb
La voix se lâche ici un peu plus que précédemment et c’est tant mieux ! On aimerait l’entendre plus souvent ainsi

12-New Territories
Une chanson lente aux accents graves. Mais il lui manque toujours un tantinet de relief.

13-Howard’s Mood
Une ballade beaucoup plus douce avec un jeu de voix très intéressant

14-What You’ve Left Behind
Dans la même lignée que le morceau précédent, ce titre concule agréablement l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.