L’AGENCE TOUS RISQUES : J’aime quand un film se déroule sans accroc

lagencetousrisquesafficheL’Agence Tous Risques, c’est vraiment, la dernière chance, au dernier moment ! Ah ce générique légendaire qui a bercé notre enfance. L’époque où nous étions heureux de retrouver chaque soir Hannibal, Futé, Looping et bien sûr le légendaire Barracuda. C’est donc avec impatience, mais aussi appréhension, que nous attendions l’adaptation sur grand écran. Les films tirés de séries ont pour l’instant donné des résultats très contrastés. Mais cette Agence Tous Risques figurera à coup sûr dans les très bonnes surprises.

Quatre anciens membres des commandos de l’armée américaine se retrouvent par hasard à affronter un dangereux trafiquant de drogue. A l’issu de leur succès, ils forment une unité secrète qui sera utilisé sur divers théâtres d’opération. Mais un jour, ils sont piégés et sont emprisonnés pour un crime qu’ils n’ont pas commis…

Tout d’abord, la plus grande qualité de l’Agence Tous Risques est sa fidélité à l’esprit original de la série, des personnages en particulier, tout en modernisant le concept. Tous les éléments que vous avez aimé sur petit écran, vous les retrouverez sur le grand. Il s’agit donc cette fois d’une réelle adaptation, avec un vrai travail à ce niveau là, et non la simple exploitation d’un nom célèbre pour attirer des fans qui repartent déçus (en leur ponctionnant un peu de sous au passage). Bien sûr, on peut toujours contester l’intérêt artistique d’une telle démarche, mais cela constitue un autre débat et n’enlève rien au remarquable travail d’adaptation.

Et si l’Agence Tous Risques est une vraie réussite, c’est aussi parce que les moyens ont été mis pour que le passage sur le grand écran soit le plus spectaculaire possible. Les plans mis au point par nos quatre gaillards sont toujours aussi farfelus, aussi géniaux et demandent toujours des ustensiles aussi divers que variés, dont l’utilité ne se comprendra qu’au fur et à mesure de son déroulement. Mais sauf que cette fois, ils ont une toute autre ampleur et découleront sur des délires pyrotechniques, du bruit et beaucoup de fracas. Vous découvrirez notamment tout ce qu’on peut faire avec un porte-container pour un final assez ébouriffant et jouissif.

lagencetousrisquesAlors évidemment, sans le côté « madeleine », l’Agence Tous Risques risque fort de ne paraître que comme un film d’action un rien basique, même si tout à fait réussi. On lui reprocherait même du coup quelques longueurs dans la présentation des personnages et l’introduction de manière générale, qui constituera au contraire une vrai moment de plaisir pour les fans. Mais tout le monde pourra s’accorder sur le côté extrêmement divertissant de cette œuvre qui ne cherche pas la profondeur. A la fois, ce n’est pas du tout ce que l’on attend d’elle.

Un mot enfin sur une de mes nouvelles idoles cinématographiques, Bradley Cooper. Comme je crois bien que finalement, je ne vais jamais me réveiller un matin avec le physique et la classe de George Clooney, je suis prêt à revoir mes prétentions à la baisse et me contenter d’investir le corps de cet acteur qui prend une dimension supplémentaire à chacun de ses rôles. On est loin de ses débuts timides (niveau du jeu, parce qu’il était déjà très beau) dans un second rôle de la série Alias. A ses côtés Liam Neeson s’éclate et ça fait plaisir à voir, lui qui a une fâcheuse tendance à avoir l’air de s’ennuyer à l’écran. Bon, dans l’Agence Tous Risques, on lui refile encore un rôle de mentor, mais au moins, cette fois-ci, le rôle ne se prend pas du tout au sérieux.

L’Agence Tous Risques sera donc indispensable à tous ceux qui ont aimé la série. Les autres pourront savourer ce divertissement basique mais très réussi.

Fiche technique :
Production : Dune Entertainment, Twentieth Century Fox Film Corporation, Top Cow Productions, Scott Free Productions
Distribution : Twentieth Century Fox France
Réalisation : Joe Carnahan
Scénario : Joe Carnahan, Skip Woods, Brian Bloom, D’après l’oeuvre de Frank Lupo et Stephen J. Cannell
Montage : Roger Barton
Photo : Mauro Fiore
Décors : Charles Wood
Son : David Husby
Musique : Alan Silvestri
Effets spéciaux : Mike Vezina
Maquillage : Norma Hill Patton
Directeur artistique : Michael Diner
Durée : 114 mn

Casting :
Liam Neeson : Hannibal
Bradley Cooper : Futé
Quinton Rampage Jackson : Barracuda
Patrick Wilson : Lynch
Jessica Biel : Charissa Sosa
Sharlto Copley : Looping
Henry Czerny : McCready 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.