LA VIEILLE EUROPE VOUS SALUE BIEN !

allemagneargentinecm2010On l’annonçait moribonde, dépassée, vouée au déclin et à la défaite, éclipsée par la puissance de l’Amérique du Sud… Tous les journalistes étaient unanimes, Brésil-Argentine serait la finale rêvée ! La vieille Europe était aux fraises, rien ne pourrait plus la sauver. Sauf que, comme toute prédiction faite avec trop d’assurance, tout cela s’est révélé totalement faux et le vieux continent a prouvé à l’occasion des quarts de finale de la Coupe du Monde qu’il constituait encore bien le centre du monde footbalistique.

Le sport, et le football en particulier, a ceci de merveilleux qu’il est imprévisible et incertain, mais cela n’empêche en rien la plupart des commentateurs de lancer constamment des prévisions inéluctables et des certitudes inébranlables. Bon, Domenech l’a prouvé, parfois, tout se passe exactement comme on pouvait le prévoir, mais cela ne fait qu’équilibrer la manière dont Aimé Jacquet nous avait prouvé qu’il vaut mieux parfois savoir fermer sa gueule.

Cependant, ce flot de commentaires critiques envers les équipes européennes n’est pas non plus né de rien. Cette Coupe du Monde montre bien que si l’élite du football reste encore très européenne, le niveau se ressert et on peut s’interroger sur la pertinence de la répartition actuelle des équipes qualifiées pour la Coupe du Monde. Une sur deux venait d’Europe à l’entame de la compétition, elles ne furent plus que 6 sur 16 au moment des 8èmes. Voir le contingent européen réduit d’une ou deux unités refléterait sûrement mieux l’équilibre actuel des forces entre les différents continents.

Sans faire injure à l’Uruguay, dont la présence en demi-finale tient plus du miracle que de la valeur absolue, on peut raisonnablement penser que le prochaine champion du monde sera à nouveau européen… Sauf qu’évidemment, si je lance cette affirmation avec trop de certitude, je risque fort de me tromper. Je me contenterai donc d’un proverbial « que le meilleur gagne ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.